Genève

21 mars 2019 07:06; Act: 21.03.2019 07:06 Print

Les députés s'écharpent sur deux projets de route

par Maria Pineiro - Idée passéiste pour les uns, facilitateur du trafic pour les autres, un projet à 123 millions de francs divise les élus.

storybild

Les deux routes projetées traverseraient des espaces naturels d'importance. (Photo: Lucien Fortunati)

Une faute?

Deux nouvelles routes dans le sud du canton et un complément à la jonction autoroutière de Lancy-Sud. C’est le projet qui occupera le Parlement cette fin de semaine, probablement demain. Le crédit de 123 millions permettrait de connecter le pied du Salève à Lancy par Plan-les-Ouates.

Ces tronçons cristallisent les tensions, notamment sur des questions environnementales. Pour le Canton, soutenu par la droite, il s’agit de canaliser un trafic de transit en augmentation, afin de préserver les villages déjà saturés aux heures de pointe. Six municipalités sont concernées, sans être d’accord. Ainsi Plan-les-Ouates exige d’enterrer l’ouvrage. Trop cher, a répondu l’État qui envisage du semi-enterré. Or la position de Plan-les-Ouates conditionne celle d’autres collectivités, plombant un soutien global.

Au Grand Conseil, bien malin qui pourra prédire le sort réservé au crédit: la gauche est contre, la droite pour et le MCG, qui fait pivot, divisé. «Nous avons laissé la liberté de vote, indique François Baertschi, secrétaire général. La plupart est opposée à cet aspirateur à frontaliers.» A gauche, on veut tuer le projet: «Nous menons un intense lobbying. Il faut balayer cette idée du passé», affirme le socialiste Thomas Wenger.

Le crédit pourrait aussi retourner en commission, les élus temporisant. «Sur un sujet aussi important, des majorités solides sont préférables à un résultat qui divisera durablement», juge Yvan Zweifel, PLR, pourtant favorable.