Genève

03 juillet 2018 11:50; Act: 03.07.2018 14:16 Print

Dix-huit ans demandés pour le meurtre du Seujet

Le Ministère public a requis une lourde peine de prison pour l'auteur présumé d'un assassinat sur un ami à qui il devait de l'argent.

storybild

La victime avait été découverte sur son balcon. (Photo: dra)

Une faute?

Le procès du meurtrier présumé d'un septuagénaire se poursuit au Tribunal criminel. L'auteur présumé, un ex-élu MCG de 46 ans, aurait préféré abattre un de ses amis plutôt que de lui rendre son argent, avant de l'enrouler dans des sacs poubelles et de le cacher sur son balcon.

Au cours de son réquisitoire, la procureure, Alexandra Jacquemet, a demandé une peine «nettement supérieure au minimum prévu» en cas d’assassinat, rapporte la «Tribune de Genève». Elle requiert 18 ans de prison (au lieu de 10).

La victime est morte de deux coups de carabine tirés en direction de sa tête. La circonstance aggravante d'assassinat doit être retenue selon Alexandra Jacquement, qui a parlé de «mépris complet pour la vie d’autrui» en rappelant que le septuagénaire avait été ligoté avant d'être abattu. Le mobile, «se soustraire à son obligation de remboursement», a été jugé particulièrement odieux et égoïste.

Selon la magistrate, le prévenu a changé plusieurs fois de versions au cours de ses déclarations. Le père du prévenu, auditionné lundi, confie un «côté affabulateur» de son fils, qui «construisait des scénarios absolument fous, avec des détails, de manière intelligente et coordonnée».

Le procès se déroule jusqu'au 5 juillet.

(lfe)