Genève

20 janvier 2017 08:11; Act: 20.01.2017 09:47 Print

Elle se gare sur les rails du tram: la facture sera salée

Le parking sauvage d'une Genevoise au centre-ville a paralysé le trafic TPG. La conductrice devra rembourser les frais occasionnés.

storybild

(Photo: lecteur reporter)

Une faute?

C'est sans doute la place de parc la plus chère du monde: plus de 3500 fr. pour quelques minutes. Le prix à payer pour un stationnement surréaliste. Ce mardi vers 8h40, une automobiliste a garé sa voiture le long de la rue de la Corraterie près de Bel-Air, en empiétant sur les rails du tram. «Je ne me suis pas rendu compte, dit-elle sur tdg.ch. Je pensais me garer pour quelques minutes, puis j’ai été accaparée par mes activités et j’ai oublié.»

Impact massif

Le temps que la police fasse enlever sa VW Touran grise, huit véhicules des TPG se sont retrouvés bloqués en pleine heure de pointe, certains pendant 40 minutes (soit les trams 14 et 18, tandis que les bus 3,10 et 15 ont dû patienter entre 25 et 38 minutes avant de pouvoir repartir; ndlr).

L'incident a aussi obligé les Transports publics genevois à détourner quatorze autres convois. «Tout le centre-ville a été touché et le trafic n'est revenu à la normale qu'à 10h50, souligne Marthe Fincati, chargée de communication aux TPG. Nous allons facturer les frais d'immobilisation à la conductrice négligente.»

A raison de 18 fr. la minute pour les trams et 8 fr. pour les bus, la douloureuse s'élèvera au minimum à 3124 fr. selon nos calculs, basés sur les indications fournies par la régie publique. Mais le porte-monnaie de l'automobiliste n'a pas fini de chauffer. Elle devra aussi s'acquitter des frais de dépannage et de garde de sa voiture dans un garage (230 fr. et 40 fr/jour). Si elle ne l'a pas récupérée avant dix jours, il lui faudra aussi régler la facture de la fourrière (220 fr. d'ouverture de dossier et 25 fr. de garde/jour).

Incident rarissime

Ce n'est pas tout. Parquer sur la route - qui plus est sur des voies de trams - n'incite évidemment pas la police à la clémence. Pareil incident, «c'est très, très rare, avoue Jean-Claude Cantiello, porte-parole des forces de l'ordre. Mais c'est prévu dans la liste des infractions. En l’occurrence, un stationnement sur la voie de tram est puni de 120 fr. d'amende auxquels il faut ajouter une centaine de francs d'émoluments.»

Au final, la facture globale de l'automobiliste indélicate atteindra au minimum 3594 fr. Dans les environs de Bel-Air, la place de parc autorisée est au moins mille fois moins chère au parcomètre ou en sous-sol.

(dra)