Mobilité douce

03 mai 2012 11:19; Act: 03.05.2012 11:49 Print

Employés invités à montrer l'exemple

L'Etat de Genève met à la disposition de ses 550 employés travaillant en vieille ville divers moyens afin de les inciter à ne plus utiliser leur véhicule à moteur privé.

Une faute?

Le canton met à disposition de ses employés de la vieille ville vélos, vélos électriques, cartes de transports publics UNIRESO et billets de train.

Parallèlement à cette mesure, l'Etat a supprimé les avantages financiers accordés à ces fonctionnaires pour l'usage de leur voiture. Une même alternative au transport privé à moteur a été proposée aux 50 employés de la direction générale de l'eau à Aïre, a indiqué jeudi le département de l'intérieur et de la mobilité.

La gamme complète des prestations de mobilité douce est déjà offerte depuis 2009 au personnel de l'Etat travaillant sur le site de David-Dufour, à la Jonction. Le plan de mobilité de l'administration cantonale s'étendra progressivement à d'autres lieux en tenant compte des résultats de cette phase pilote.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gaël Dupraz le 03.05.2012 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Étendre l'idée !

    Et pourquoi ne pas étendre l'idée à d'autres personnes que les gens de la ville ? Il serait possible d'envisager un "allégement" fiscal aux entreprises qui offriraient ces services à leurs employés par exemple.

  • Vive la mobilité douce !!! le 03.05.2012 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo !

    Avec moins de voitures, la ville de Genève serait encore plus belle et plus propre ! Vive la mobilité douce !

  • Fatigué le 03.05.2012 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ben tiens

    Au frais des contribuables en fin de compte.. Je commence à croire qu'il fait vraiment bon être fonctionnaire........

Les derniers commentaires

  • S.Gilles le 04.05.2012 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    OBLIGATOIRE

    Dans ce cas, ce genre de "mobilité douce" doit être obligatoire par tous les temps et dans tous les déplacements de ceux qui profitent de ces "avantages" y compris pour les vacances (sans avions,sans bateaux..), les courses, les week-end, etc..etc..etc...

  • Gaël Dupraz le 03.05.2012 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Étendre l'idée !

    Et pourquoi ne pas étendre l'idée à d'autres personnes que les gens de la ville ? Il serait possible d'envisager un "allégement" fiscal aux entreprises qui offriraient ces services à leurs employés par exemple.

  • Vive la mobilité douce !!! le 03.05.2012 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo !

    Avec moins de voitures, la ville de Genève serait encore plus belle et plus propre ! Vive la mobilité douce !

  • Fatigué le 03.05.2012 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ben tiens

    Au frais des contribuables en fin de compte.. Je commence à croire qu'il fait vraiment bon être fonctionnaire........

    • Garlamu1 le 03.05.2012 14:10 Report dénoncer ce commentaire

      Normal

      Ben comme ça le contribuable pourra mieux (se faire)rouler!!!!!

    • Gaël Dupraz le 03.05.2012 14:48 Report dénoncer ce commentaire

      Évidemment !

      Bien entendu qu'il fait bon être fonctionnaire ! Dommage que ça soit bientôt réservé aux frontaliers...

    • Fatigué le 03.05.2012 21:37 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a !!!!!!!

      En France en Allemagne en Italie il faut être un national pour travailler dans les administrations soit être fonctionnaire je ne vois pas pourquoi lorsque l'ont évoque ceci ici des "étrangers" se permettent ( le président des frontaliers en autres) de venir nous dire ce que nous devons faire et comment pfffffff

    • Got fixed le 04.05.2012 07:14 Report dénoncer ce commentaire

      Faut lire...

      Les avantages financiers pour l utilisation de la voiture etait deja aux frais du contribuable