Genève

19 septembre 2019 18:59; Act: 19.09.2019 18:59 Print

En tracteur, ils crient leur colère contre Berne

Des vignerons indépendants ont manifesté pour davantage de protection et d'aides fédérales. Plusieurs cantons ont réclamé la même chose, par courrier.

Vidéo: Lionel Dugerdil, vigneron encaveur indépendant à Satigny (GE).
Sur ce sujet
Une faute?

Leurs tracteurs ont quitté le vignoble de Satigny (GE) pour occuper un rond-point voisin pendant plusieurs minutes, ce jeudi matin à l'heure de pointe. Des vignerons ont ainsi manifesté pour exiger de la Confédération un meilleur appui aux producteurs indépendants, face à l'importation de vins à bas prix.

«Ça va mal dans les vignobles!, tonne Willy Cretegny, l'un des protestataires. La qualité de nos produits est reconnue, nous avons fait beaucoup d'efforts, notamment en matière de respect de l'environnement. Mais Berne ne soutient que les très gros producteurs ou les multinationales qui importent chez nous.» Le viticulteur genevois, par ailleurs candidat aux prochaines élections au Conseil des Etats, prévient: «Cette manifestation, c'est un premier avertissement, avant des actions plus conséquentes!»

Les cantons romands montent au créneau

Alors que la part des vins suisses sur le marché national ne cesse de diminuer (ndlr: elle représente aujourd'hui 35% de la consommation helvétique), les cantons viticoles romands ont récemment écrit au conseiller fédéral Guy Parmelin. Dans leur courrier au Département fédéral de l'économie, le Valais, Vaud, Genève et Neuchâtel réclament un écoulement «équilibré» de la production indigène qui n'est, selon eux, plus assuré. Ils demandent «la mise en place dès cet automne d'une campagne de promotion» d'envergure des vins suisses, sur deux ou trois ans, et soutenue par la Confédération.

«Au courant de la démarche», Guy Parmelin devrait rencontrer prochainement les acteurs commerciaux de la branche et analyser la situation.

(dra/ats)