Genève

07 février 2019 07:30; Act: 07.02.2019 07:30 Print

Etoile Carouge FC critiqué pour sa mauvaise gestion

par Lucie Fehlbaum - Le comité du club de foot a sollicité la Cour des comptes pour examiner la gestion de ses précédents dirigeants.

storybild

Lex président, Pierre-Alain Brodard, dit avoir légué un club sain. (Photo: Lucien Fortunati)

Sur ce sujet
Une faute?

Dix-sept équipes, 354 joueurs, 900 000 fr. de subventions annuelles: Étoile Carouge est considéré comme la seconde équipe de foot la plus prestigieuse du canton. Pourtant, sa gestion financière a souffert d’amateurisme. C’est ce que pointe du doigt un rapport de la Cour des comptes paru hier, «visant à confirmer ou infirmer certaines allégations concernant la gestion sous l’ancienne présidence». Le Comité directeur, renouvelé en juillet 2018, a sollicité la Cour en ce sens. Elle conclut qu’il n’y a pas eu enrichissement illégitime, mais un manque de rigueur (lire ci-dessous).

Contrat de prestations

La fragilité financière du club a poussé les responsables à demander cet audit. Il précise que «les finances sont à ce jour maîtrisées», et qu’il «donnera la suite qu’il convient» aux recommandations de la Cour. Parmi elles, l’établissement d’un contrat de prestations avec la Ville de Carouge, à l’origine de 50% des subventions de l’association. «Nous avions commencé à le mettre en place avec l’ancien comité, informe Stéphanie Lammar, conseillère administrative de la Cité Sarde. Il concerne aussi l’utilisation des installations. Nous avons pris du retard avec le changement des dirigeants du club, mais nous travaillons sur du concret.»

Un club sain

Pour le président sortant Pierre-Alain Brodard, «la Cour des comptes a omis de mettre en exergue qu’il a veillé à transmettre un club sain à ses successeurs en prenant le soin de les accompagner en toute transparence». Il souligne que «la rumeur populaire faisant état de pratiques douteuses» a été exclue.