Genève

16 décembre 2008 22:45; Act: 16.12.2008 20:58 Print

Etudiants en lettres remontés et enrhumés

Fenêtres sans vitres, bâches en guise de toit et rhumes en prime! Les étudiants en lettres ont dénoncé mardi les conditions dans lesquelles ils travaillent aux Philosophes.

Une faute?

Ils ont lancé une pétition qui a récolté plus de 1000 signatures, pour que l’Etat commence au plus vite les travaux de rénovation. Plus de cinq mois après l’incendie qui a ravagé une partie de l’ancienne école de chimie, les étudiants estiment la situation actuelle scandaleuse.

«Il y a déjà eu des travaux, nuance Florence Prini Saggio, de l’Office des bâtiments. Mais après un sinistre, il y a une enquête, et il faut sécuriser les accès. Cela prend du temps.»

(reb)