Genève

26 juillet 2017 09:26; Act: 26.07.2017 10:47 Print

Evaluation des employés à Swissport très critiquée

Le personnel de l'entreprise d'assistance au sol de Genève Aéroport doit dire par «oui» ou «non» si ses collègues intérimaires sont fiables. Tollé.

storybild

(Photo: Keystone/AP/Tony Gutierrez)

Sur ce sujet
Une faute?

Gênant de noter des gens avec qui on n'a travaillé que quelques heures, procédé injuste et réducteur, risques de copinage. Les critiques pleuvent sur la méthode d'évaluation instaurée au sein de Swissport. Le 16 mars dernier, les chefs d'équipes de l'entreprise d'assistance au sol à Genève Aéroport ont été avertis qu'ils devraient juger de la fiabilité des employés intérimaires envoyés par Adecco par un «oui» ou par un «non». Aucun critère d'évaluation n'a été défini, révèle la «Tribune de Genève».

La méthode est jugée expéditive par les syndicats, «peu recommandée» par un expert, mais reste légale. Adecco n'y voit aucun problème. La société de placement assure qu'il ne s'agit que d'un élément de l'évaluation finale des employés. Elle affirme que les intérimaires reçoivent des retours réguliers sur leur travail.

Swissport, de son côté, souligne que ses chefs d'équipe ont constamment de nouveaux collaborateurs à superviser, au sein d'une entreprise qui oeuvre 365 jours par an et 20h par jour. Les évaluations faites par les responsables sur le terrain sont donc importantes, note la direction.

(dra)