Genève

14 juin 2016 18:33; Act: 15.06.2016 06:59 Print

Feu vert pour un village de containers pour migrants

L'autorisation de construire un centre d'hébergement provisoire pour les requérants d'asile à Thônex (GE) a été accordée.

storybild

Les containers pour les migrants pourraient ressembler à ces studios mobiles imaginés par Carrefour-Rue pour les personnes sans domicile à Chêne Bougeries (GE). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La demande d'autorisation de construire des «logements modulaires d'urgence temporaire pour les migrants» a été acceptée par l'Etat, selon l'autorisation parue mardi dans la Feuille d'avis officielle. Ce projet de l'Hospice général prévoit la création de 380 places d'accueil sur le site thonésien de Belle-Idée, une parcelle appartenant au canton. Le début des travaux est fixé à 2018.

La commune de Thônex avait annoncé son «opposition pure et dure à ce projet en l'état» lors du dépôt de la demande d'autorisation de construire. Elle dispose aujourd'hui de 30 jours pour agir. Le maire de Thônex Pascal Uehlinger ne se fait cependant pas d'illusions. «Nos chances d'aboutir sont nulles», a-t-il relevé.

Provisoire

Le maire doit rencontrer le conseiller d'Etat Mauro Poggia prochainement. «Nous voulons avoir des garanties sur le caractère provisoire de ce centre», a-t-il expliqué. La commune souhaite moins de 10 ans, alors que l'Etat veut une durée de 10 ans. Il s'agit de «mettre des garde-fous» pour que le provisoire ne dure pas 30 ans.

En cas de dépassement de la période, Thônex souhaite que le canton lui verse des pénalités assez élevées. La commune aimerait aussi que les frais induits par ce centre, comme la voirie et la collecte des déchets, ne soient pas à sa charge. Elle attend un geste du canton, voire des communes qui n'accueillent pas ce type d'infrastructure.

Ailleurs à Genève aussi

Ce «village» de containers devrait héberger 380 migrants ayant déposé une demande d'asile, parmi lesquels des enfants. L'Hospice général a affirmé, à plusieurs reprises, «s'engager à respecter la durée du bail et à déplacer la construction modulaire au terme des 10 ans».

Trois autres projets de nouveaux centres d'hébergement sont à l'étude dans les communes de Veyrier, Onex et Genève. Des autres ont déjà été réalisés, sur le site carougeois de l'Etoile-Praille et dans les anciens locaux d'ONUSIDA en Ville de Genève.

(nxp/ats)