Genève

08 mars 2019 10:38; Act: 08.03.2019 11:04 Print

Fontanet change la loi pour pousser les femmes

La conseillère d'Etat va déposer un projet pour obtenir une quasi-parité dans les commissions officielles et les conseils d'administration des régies publiques.

storybild

Nathalie Fontanet, conseillère d'Etat PLR chargée des Finances. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Une faute?

Nathalie Fontanet met le turbo pour promouvoir les femmes dans les instances dirigeantes genevoises. Ainsi que l'annonce la «Tribune de Genève», la conseillère d'Etat PLR va déposer un projet de loi allant dans ce sens mercredi. Le texte prévoit que les commissions officielles et les conseils d'administration ou de fondation des institutions de droit public soient composés d'au moins 40% de membres du sexe sous-représenté (souvent des femmes, donc, mais parfois des hommes également).

Le canton de Genève compte 112 commissions officielles, c'est-à-dire placées sous la responsabilité du Conseil d'Etat. Il s'agit, par exemple, de la Commission des monuments, de la nature et des sites, de la Commission de la dangerosité, de la Commission cantonale de la petite enfance, de la commission consultative sur les violences domestiques, de la commission de la pêche, de l'Inspection paritaire des entreprises ou encore de la Commission cantonale d'aide au sport.

Le canton regroupe aussi 22 institutions de droit public, les principales étant les Transports publics genevois (TPG), les Services industriels genevois (SIG), l'Institution de maintien, d'aide et de soins à domicile (IMAD), les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), l'Aéroport de Genève et l'Hospice général. Les fondations immobilières de droit public font aussi partie de cet ensemble.

Les commissions parlementaires n'entrent pas dans le champ d'application du projet de loi de l'élue PLR.

(jef)