Sanctions

01 avril 2019 20:47; Act: 03.04.2019 07:24 Print

Foot amateur: Genève ne tolère pas les violences

Le canton et la Ville de Genève vont prendre une série de mesures pour prévenir les actes de violence dans le football amateur.

storybild

Le maire de Genève Sami Kanaan (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une charte cantonale genevoise sera élaborée avec l'ensemble des acteurs et la violation des règles conduira à des sanctions, comme, par exemple, l'exclusion temporaire d'une équipe.

Les autorités ont décidé d'agir après deux incidents graves qui s'étaient produit l'année dernière. Une rixe impliquant joueurs et spectateurs avait éclaté en juin, à Versoix (GE), lors d'une rencontre de 4e ligue. Trois mois plus tard, c'était au tour d'un arbitre de se faire agresser à l'issue d'un match.

Des Etats généraux du sport avaient été convoqués après ces événements inquiétants pour tenter de trouver des solutions aux problèmes d'incivilités survenant sur et autour des terrains. Une centaine de personnes ont participé à ces réunions, a fait savoir lundi le maire de Genève Sami Kanaan.

Dix mesures

Des représentants de l'Association cantonale genevoise de football (ACGF) et l'Union genevoise des arbitres de football ont pris part à la réflexion. Au final, dix mesures visant à juguler la violence dans l'univers du ballon rond ont été arrêtées. Une charte sera ainsi créée, destinée à l'ensemble des publics entourant les clubs.

Les contrevenants aux règles s'exposeront à des sanctions qui pourraient s'ajouter aux punitions prises par les autorités du football. Un effort sera en outre fait pour améliorer le dialogue entre les clubs et les arbitres. Ces derniers se sentent souvent mal aimés et sont aujourd'hui isolés dans le monde du football.

Plus de prévention

Il sera aussi demandé à la police de faire plus de prévention et d'intervenir en amont pour désamorcer les tensions liées à des rencontres à risques et non plus après que les événements se sont produits. Des modules de formation seront aussi proposés aux entraîneurs afin de les sensibiliser à la médiation.

Les violences qui se sont produites ne doivent pas être une fatalité, a estimé le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz. Un suivi de ces mesures sera entrepris. Le football est actuellement au centre des préoccupations, mais d'autres sports pourraient être concernés, a souligné de son côté M. Kanaan.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Raph le 01.04.2019 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Why?

    Pourquoi des demi mesures? Une exclusion temporaire... ça va décourager personne! Une exclusion permanente calmerait tout le monde! Celui qui fait exclure son équipe aura des compte à rendre à tous ses coéquipiers et là les grandes g** feront un peu moins les malins!

  • marius le 02.04.2019 02:10 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours les mêmes

    Ben voyons,le multi culturel n'a que du bon,pas vrai les socialots,aller demander au gardiens de prisons ou le 90% viennent des balkans ! et surtout ne me parlé pas de racisme car il serait le moment d'inversé les rôles.

  • marius le 01.04.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne vérité vaut mieux que ...

    Bizzare l'article parle de Versoix c'est bien,mais je me demande qui était l'adversaire.

Les derniers commentaires

  • Justine Tittgout le 03.04.2019 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Attente

    Qu'est ce l'on attend pour renvoyer tout ce joli monde dans leur pays. De plus ils ont une équipe nationale qui gagne grâce à un entraineur suisse !!

  • Mc Laren le 02.04.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La solution radicale

    Si on va décorer les Audi et les Bm sur les parkings, plus personne de viendra au matchs... de boxe!

  • Onsmélanj le 02.04.2019 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Il faudrait commencer par bannir des championnats toutes les équipes nationalistes ou communautaristes. Fini ce genre de violence et en prime un grand pas en direction de l intégration.

  • Kalo malo le 02.04.2019 11:33 Report dénoncer ce commentaire

    Arbitre en colere

    Les équipes actifs et juniors respectent plus les arbitres. Ils mettent la pression a l arbitre insultes poussent et des fois frappes. Juste ce week end j ai du arreter un match pour 2 joueurs qui insultes et touchés et menaces. Les joueurs ils ne connaissent meme pas les regles et lois du jeu y en a 17 lois Messieurs!!!!! Un jour il y aura 1 mort car l arbitre et souvent seul contre 22 joueurs plus le staff et remplacents plus le public Ces clubs faut les radiés a vie. Aller passer vos nerfs de la semaine ailleurs !!! Nous arbitres not en a marre!!!

  • Lego centrisme... le 02.04.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Bref c'est du foot

    le foot est un sport pourri par le fric... les professionnels montrent leurs vrais visages ( tricheurs, malhonnêtes, irrespectueux, égocentriques...) Du coup pas étonnant que dans les ligues inférieurs on fasse pareil ( irrespect des règles, des arbitres, des adversaires...) et comme souvent il y a encore de la rancoeur ethnique du aux clubs claniques. A cause du spectacle professionnel les amateurs font de même. Il n' y a qu'à voir le dernier champion du monde qui est favorisé par l'arbitrage de manière éhontée en première mi-temps mais dont les fervents supporters estiment que c''est mérité.