France voisine

06 janvier 2016 11:14; Act: 06.01.2016 11:56 Print

Frontaliers choyés par EDF comme des pauvres

Des milliers de Français travaillant en Suisse ont reçu un courrier de leur fournisseur d'énergie leur annonçant une réduction de tarif. Une aide destinée à la base aux plus démunis.

storybild

EDF a envoyé un courrier bien spécial à certains frontaliers. (Photo: Keystone/AP/Jacques Brinon)

Sur ce sujet
Une faute?

Comme un cadeau de Noël sous le sapin, une partie des 160'000 frontaliers travaillant en Suisse ont reçu une missive d'EDF les informant d'une ristourne sur leurs frais d'énergie, rapporte «Le Dauphiné libéré». Bénéficiant du tarif «Produit de première nécessité» de leur fournisseur, ils pourront ainsi profiter d'une réduction allant de 71 à 140 euros (de 76 à 151 francs), «selon la puissance souscrite et le nombre de personnes vivant dans le foyer» pour l'électricité, ainsi que d'une autre aide pour le gaz.

Ironisant sur ce soutien très social à des travailleurs qui gagnent en moyenne bien plus que leurs compatriotes, «Le Dauphiné libéré» explique que ce couac est dû au changement de régime qui a poussé des dizaines de milliers de frontaliers d'une assurance maladie privée vers la Couverture maladie universelle (CMU) en 2014. Or, en vertu d'une loi datant de 2004, EDF et les autres fournisseurs d'énergie sont obligés de proposer un tarif préférentiel aux bénéficiaires de la CMU, une disposition censée aider les personnes ayant le moins de ressources.

Interrogée par le quotidien français, l'entreprise énergétique explique qu'elle n'a «pas accès aux données fiscales de ses clients». Elle n'était d'ailleurs pas au courant de ce problème, tout comme le Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie. Mais cette situation pourrait changer, indique «Le Dauphiné», qui rappelle qu'en 2014, la mesure avait coûté 327 millions d'euros (près de 354 millions de francs) à la Contribution au service public de l'électricité.

(leo)