Fédérales 2019

08 octobre 2019 11:36; Act: 20.10.2019 20:35 Print

Genève a voté écologiste dimanche

Selon les résultats anticipés, les Verts cartonnent au National, avec trois sièges. Les Vert'libéraux ont également remporté un siège.

storybild

Genève va connaître de nombreux nouveaux visages à Berne. (Photo: Keystone/Photo d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Genevois ont voté écologiste dimanche. Les Verts obtiennent trois sièges au Conseil national, où les Vert'libéraux en gagnent un. La gauche de la gauche, qui prend un siège, fait son retour à Berne.

Non seulement les Verts retrouvent le siège perdu en 2015, mais ils remportent un troisième siège au Conseil national, avec près d'un quart des suffrages en leur faveur. Bien placée pour accéder aux Etats, Lisa Mazzone, 31 ans, conserve son siège. Le président du parti cantonal Nicolas Walder et la députée Delphine Klopfenstein Broggini sont aussi élus; le député Pierre Eckert est quatrième.

Autres gagnants de ce scrutin, les Vert'libéraux, avec l'élection de Michel Matter, vice-président de la Fédération des médecins suisses. Une première pour ce parti qui n'a pas d'élu cantonal. Quant à l'extrême gauche genevoise, elle retrouve le siège perdu en 2007. Il a été remporté par la députée d'Ensemble à Gauche Jocelyne Haller.

Faible taux de participation

Premier parti du canton, le PLR fait les frais de l'affaire Maudet. Le parti perd son troisième siège, alors qu'il progressait aux élections cantonales de 2018. «Un certain nombre d'électeurs sont venus nous dire qu'ils ne voteraient pas, cette année, pour le PLR», a relevé le conseiller national Hugues Hiltpold, commentant le résultat de l'élection aux Etats à laquelle il est candidat.

Les électeurs PLR peuvent aussi avoir choisi de s'abstenir, comme le laisse penser le faible taux de participation, de 39,01%, contre 43,59% en 2017. Avec 35'081 voix, le sortant libéral-radical Christian Lüscher est le meilleur élu genevois au Conseil national, où il sera rejoint par la députée Simone de Montmollin.

Le PS genevois perd, lui aussi, son troisième siège - «au profit d'un allié de gauche», a commenté son président. La sortante Laurence Fehlmann Rielle reste sous la Coupole, où elle sera accompagnée par le député Christian Dandrès, avocat à l'ASLOCA.

Le MCG quitte Berne

Quant au MCG, qui a perdu neuf sièges aux dernières élections cantonales, il quitte Berne après deux législatures. Pour son président, la crise traversée le parti après les départs de nombreux dissidents, dont Eric Stauffer, a probablement pesé sur ce résultat.

Les autres partis conservent leurs sièges. L'UDC garde ses deux conseillers nationaux, Céline Amaudruz et Yves Nidegger. Et le PDC conserve son unique siège qui sera occupé par Vincent Maitre, président du parti cantonal, en remplacement de Guillaume Barazzone qui ne se représentait pas à la suite du scandale des notes de frais de l'exécutif de la Ville de Genève.

La droite genevoise perd ainsi sa majorité au Conseil national. Six des douze sièges auxquels le canton a désormais droit reviennent à la gauche. Pour l'heure, la moitié des sièges est occupée par des femmes.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Visca Tabarnia le 20.10.2019 15:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est ça la démocratie

    A tous ceux qui me sont pas content.... fallait voté !

  • Jean Némar le 20.10.2019 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Immoral

    Allouer des aides sociales à tout va et se faire réélire par ceux qui les reçoivent

  • Phil Barney le 20.10.2019 15:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est mal!

    La seule chose que je vois de terrible pour Genève,déjà qu'il y a je ne sais pas combien de personnes dans la m......c'est le mot : TAXES !

Les derniers commentaires

  • La Suisse le 21.10.2019 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mara , Mazzone honte

    Le système politique mondialiste s'est emparé depuis Davos ( effet Greta) de la question environnementale pour bloquer les populismes montant et la gauche tout autant en délicatesse s'est engouffrée sur ce sujet en jouant les vases communiquant entre le Parti socialiste et les Verts en gonflant ainsi le résultat de ces derniers ! L'immigration de masse/ surdensité/ surpopulation/ pollution/CO2 n'a pas interpellé les Suisses et pourtant il est évident que ce ne sont pas les Verts immigrationnistes et bétonneurs qui vont régler ce problème et vont au contraire l'aggraver sans parlé des taxes et autres contraintes que les écolo vont nous imposer touchant à notre pouvoir d'achat (les verts l'ont dit : taxes redistribuées, entendez aux assistés et réfugiés) L'exemple de Genève ville défigurée par le béton frénétique et bûcheronnée par les Verts argentin Hodgers en tête ! L'écologie, mais pas seuls au monde sinon ça sert à rien; et avec du protectionnisme puisque nous aurons davantage de contraintes. De plus quelle engeance, la surpopulation est un problème principal de pollution et de surexploitation(nature, animaux), donc faut arrêter aussi d'agrandir la population Suisse et l'immigration à charge de la classe moyenne (qui sera aussi taxée en plus). Voter sans réflexion avec les médias de pensée unique et dirigée. La désobéissance civile de Extinction Rébellion ira dans les 2 sens...

  • Fredo Lesbonstuyaux le 20.10.2019 23:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un grand pouce en haut

    Un grand bravo les verts et tant pis pour les nombreux pouces en bas. Il faudra vous y faire, le monde est entrain de changer de direction. Et je fier d'avoir soutenu ce parti tout en étant moniteur d'auto-école. C'est comme sur la route, il faut communiquer avec le sourire.

  • Un con citoyen le 20.10.2019 23:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas meilleurs

    Bravo les verts, maintenant nous allons vous entendre sur l'assurance maladie, sur les retraites, sur la sécurité, sur le pouvoir d'achat, le tourisme d'achat,etc. Pas seulement sur le réchaufisme.

  • Jacques Houtzi le 20.10.2019 23:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Confiance

    Peut-on encore faire confiance aux votations à Genève ? Combien de bulletins à la poubelle ?

  • Laurianne le 20.10.2019 23:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aïe

    Aïe. Ça fait mal au slip les gars. Salut Maudet.