Transports

06 avril 2016 18:13; Act: 06.04.2016 19:21 Print

Genève Aéroport a des vues sur les sites de Lyon

Cointrin pourrait entrer au capital de Bron et Saint-Exupéry, dans le cadre d'une privatisation lancée par l'Etat français.

storybild

(Photo: Keystone/Image d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Genève Aéroport a déposé récemment sa candidature pour entrer dans le capital des Aéroports de Lyon (Saint-Exupéry et Bron). «Nous ne sommes pas les seuls», a fait savoir mercredi le directeur général de l'aéroport Robert Deillon.

La régie publique autonome s'est associée pour cette opération à CUBE, une plate-forme d'investissement liée au groupe bancaire BPCE (Banque populaire - Caisse d'Epargne). Elle attend maintenant la réponse de l'Etat français, qui a décidé de privatiser une partie des aéroports de Nice et de Lyon, a rappelé Robert Deillon.

«Nous nous intéressons uniquement aux Aéroports de Lyon et non à celui de Nice», a-t-il ajouté. Cointrin collabore déjà assez étroitement avec Saint-Exupéry, notamment en matière de procédures de gestion ou quand il s'agit de faire atterrir des avions déroutés pour cause de météo ou d'autres raisons.

Nouveau patron à Cointrin

Mais Robert Deillon ne sera probablement pas le signataire d'une éventuelle entrée de Genève Aéroport dans le capital des Aéroports de Lyon. Le directeur général, en poste depuis 2006, va en effet prendre sa retraite prochainement. Il sera remplacé à partir de cet automne par André Schneider, 56 ans, actuel vice-président de l'EPFL.

Ancien directeur général du WEF (World Economic Forum), André Schneider, qui a également travaillé au CERN, est un homme qui n'est pas issu du milieu aéronautique. Ce profil plaît à la présidente de Genève Aéroport, Corine Moinat, qui loue le regard neuf que va apporter André Schneider pour relever les défis de demain.

Record de passagers en 2015

Parmi les projets figure le développement de l'aéroport. La croissance est constante depuis des années et le nombre de passagers a atteint le chiffre record de 15,8 millions en 2015. Une tendance qui ne faiblit pas puisqu'au 1er trimestre de cette année, la fréquentation a encore augmenté de 7,2% par rapport à celle enregistrée pendant la même période, l'an passé.

Le chiffre d'affaires n'est pas en reste. Il s'est établi à 423,7 millions de francs en 2015. Genève Aéroport a ainsi pu dégager un bénéfice de près de 75 millions de francs, dont la moitié sera reversée à l'Etat de Genève. Des investissements de 112 millions de francs ont aussi été consentis, sans alourdir la dette.

L'aéroport propose plus de 140 destinations. La compagnie à bas coûts easyJet reste de loin le principal transporteur actif sur la plate-forme, avec une part de marché de 43,2%. Il est suivi par Swiss (15%) et British Airways (4,7%), qui ne cesse de gagner en importance. Londres est d'ailleurs la destination la plus prisée.

Chantier déjà en cours

Le grand projet d'extension de l'aile Est a débuté. Le chantier doit durer jusqu'en 2020. Cette infrastructure permettra à l'aéroport de Genève d'accueillir plus d'avions gros-porteurs. Des modifications vont aussi être apportées dans le hall d'enregistrement des passagers et le hall bagages sera transformé.

Robert Deillon a cependant assuré que le développement de l'aéroport ne se fera pas grâce à une extension des horaires d'ouverture de la piste. «Nous n'utiliserons pas la tranche 5h-6h, qui n'est pas intéressante pour nous», a-t-il affirmé. Actuellement, la loi oblige les aéroports en Suisse à fermer entre minuit et 5h.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mirco le 06.04.2016 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    Changement

    Pourvu que le nouveau directeur fiche la paix à l'aviation générale, ou même mieux il l'aide, car avec l'ancien c'est devenu l'enfer!

  • Yves Trottet le 06.04.2016 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    St-Exuperin ou Cointery

    Excellente décision. St-Exupery et Cointrin pourraient être vu comme une seule entité. Il suffira de créer un système de transport rapide entre les 2 et le tour est joué. Les 2 régions ont vocation à travailler ensemble, Geneve ayant une vocation internationale et Lyon un centre important. Tout le monde y gagnerait.

  • S.W le 07.04.2016 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi encore la France?

    Pourquoi pas plutôt ce lier avec Zurich? au moins là... ça reste Suisse. Et évoluer au moins les CFF pour une ligne direct et rapide entre ces deux ville.

Les derniers commentaires

  • lolo le 07.04.2016 05:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bruggisser bis

    ça me rappelle swissair et Sabena.... de nouveau les dirigeants commencent à avoir les yeux plus gros que le ventre.... et se retrouveront avec un tas d employés qui ne pense qu' à faire grève et qui ne fonctionne qu' avec un état prêt à mettre la main à la poche pour subventionner tout ça....

  • jean daniel Tuescher le 07.04.2016 04:16 Report dénoncer ce commentaire

    transport rapide

    Hello pourquoi pas resortir le magnifique projet de SUISSE METRO entre Cointrin et St.Exupery .

  • S.W le 07.04.2016 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi encore la France?

    Pourquoi pas plutôt ce lier avec Zurich? au moins là... ça reste Suisse. Et évoluer au moins les CFF pour une ligne direct et rapide entre ces deux ville.

  • :( le 06.04.2016 22:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nononon

    Oh non! notre Aéroport International de Genève. Oh no! GVA Reste où t'es tellement mieux ici pourquoi nous compliquer nos voyage déjà pas toujours simple et facile pour se déplacer encore plus cher le taxi!!Pourquoi vouloir toujours plus?

  • Fred le 06.04.2016 22:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rester petit mais performant et luxueux

    Pourquoi toujours grandir grandir et grandir ? Investissement à risque. Il y a déjà eu une compagnie aérienne qui a voulu acheter plein d'autres compagnie en France... Et après elle a fait faillite. La France actuelle n'est vraiment pas un terrain d'investissements. Il faut plutôt diminuer les avions et la frénésie de voyager partout et POLLUER !!!