Comptes 2010

23 mars 2011 15:19; Act: 23.03.2011 18:20 Print

Genève présente un excédent de 81,1 mios

Les résultats de la Ville sont nettement supérieurs aux 5,4 millions de boni prévu dans le budget.

Une faute?

«Ces résultats réaffirment la volonté du Conseil administratif de dépenser le denier public au plus près. Un sou est un sou», a lancé ce mercredi la Maire de Genève Sandrine Salerno, également responsable des finances de la collectivité. Les comptes 2010 présentent un excédent de 81,1 millions de francs, soit bien plus que les 5,4 millions prévus au budget.

Les charges de la Ville se sont élevées à 1'009,4 millions de francs l’an dernier, tandis qu’elle enregistrait 1'090,5 millions de revenus nets. Sandrine Salerno a toutefois souligné que les baisses d’impôts votées à l’automne 2009 au niveau cantonal font que les recettes fiscales sont environ moins élevées de 46 millions de francs par rapport à l’exercice précédent.

Madame la Maire a également rappelé l’importance de la taxe professionnelle dans les revenus de la commune. Son éventuelle suppression – demandée par la droite – ne serait pas sans impact sur les prestations publiques. Enfin elle a encouragé le conseiller d’Etat en charge des finances, David Hiler, à freiner l’arrivée des edge funds sur le territoire genevois. Si leur implantation représente de nouvelles entrées fiscales, elle produit également des pressions sur la population de la Ville, notamment en matière de logement.

Comme le prévoit la loi, l'excédent dégagé pendant l'exercice 2010 servira à amortir la dette.

(20 minutes)