Santé

09 octobre 2019 17:25; Act: 09.10.2019 17:42 Print

Genève se dote d'un centre de chirurgie ambulatoire

par Lucie Fehlbaum - Un nouvel établissement chirurgical dédié à la prise en charge allégée ouvrira en 2024. Une pratique plus confortable et surtout moins chère.

storybild
Une faute?

«Mariage pluvieux, mariage heureux», a souri Bertrand Levrat, directeur général des hôpitaux universitaires genevois (HUG). Mariage qui pourrait faire baisser les coûts de la santé, surtout. Mercredi, l'institution cantonale et le groupe Hirslanden, propriétaire des cliniques La Colline et des Grangettes, ont présenté à la presse le futur Centre de Chirurgie Ambulatoire (CCA). Un lieu qui pourrait vite devenir incontournable pour les Genevois, tant les politiques et les professionnels de la santé semblent insister sur l'importance de développer cette prise en charge allégée, où le patient rentre chez lui le jour même.

Journée perdue

Les pays du Nord, érigés en modèle, pratiqueraient 50% de leurs interventions en ambulatoire. La Suisse, avec un petit 20%, serait à la traîne. «Aujourd'hui, les opérations se pratiquent aux HUG dans des salles mixtes, a expliqué le professeur Frédéric Triponez, chef du département de chirurgie. Mais rien que le chemin jusqu'au bloc opératoire diffère entre une chirurgie lourde et une petite intervention.» Les processus de réveil ou même de nettoyages de la salle changent entre une procédure longue et une rapide, posant des problèmes logistiques et de confort. Un patient en ambulatoire peut attendre toute la journée la fin d'une grosse chirurgie, pour finalement passer 20 minutes au bloc.

Primes moins chères ?

Le CCA permettra donc de séparer ces deux types de traitements chirurgicaux. La prise en charge allégée sera standardisée, et donc améliorée, selon le professeur Triponez. Depuis le début de l'année, certaines opérations comme les hernies inguinales, les hémorroïdes ou l'ablation des amygdales se pratiquent obligatoirement en ambulatoire. Elles seront traitées, et d'autres encore, au CCA. «Et coûteront moins chères, a souligné le conseiller d'état en charge de la santé, Mauro Poggia, qui soutient le projet. Le centre pourrait conduire les assurances maladie à proposer des primes moins chères aux patients qui acceptent de s'y faire opérer.» A titre d'exemple, une opération des varices en stationnaire coûte 7400 francs, la nuitée faisant grimper la facture. En ambulatoire, le traitement vaut 2600 francs.

Les commentaires les plus populaires

  • James le 09.10.2019 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les primes...

    Elles, continueront d'augmenter grâce au savoir faire des caisses maladies :'(

  • HOP-13 le 09.10.2019 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi comme prétexte.....

    Genève l'art du gaspillage pour un si petit canton......... Sous le prétexte de diminuer les coûts de la santé on continue à investir et à investir ceci avec la complicité des sociétés privées et je vous le promet au final une fois de plus cela sera l'assuré qui en fera les frais. Si on veut réellement diminuer les coûts de la santé prenons des mesures de concentration des moyens actuels et essayons de limiter la croissance de la population cela fera du bien à nos caisses et à la terre.

  • Circo Loco le 09.10.2019 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La chirurgie...

    ...ambulatoire est une problématique qui nous concerne ou nous concernera tous. Les usagers ont intérêt à s'emparer sérieusement du sujet. On peut faire des jeux de mots ou plaisanter pour se défouler. Mais il en va de notre santé : il faut donc veiller à ce que l'intérêt financier ne prime pas. Bien sûr que le privé a de l'avance : il ne pratique pas ou peu de chirurgie lourde. C'est le public qui se charge des cas difficiles.

Les derniers commentaires

  • Durga le 10.10.2019 07:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que du business..

    J'ai été opérée d'une arthroscopie au genou en ambulatoire, J'ai fait un hématome dans la nuit. J'ai appelé sos médecin qui voulait m'hospitaliser.. Je ne suis toujours pas remise de c'est opération 5 mois après..... Si j'avais eu une hospitalisation de 2-3 jours, je doute que cela se serait passé ainsi..

  • suisse ( et pas fier de de l être) le 10.10.2019 01:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive les frontaliers

    vous avez quoi contre ses frontaliers ? j ai 2500 voitures matin et soir devant la maison. ça roule mieux a l heure de pointe, avec les frontaliers qui rentre. que quand sais congé toujours un suisse pour être 20 kmh en dessous de la limite !!!! vive les frontaliers !!!

  • Mendrisiotto le 10.10.2019 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ?????????

    J'ai un sérieux doute, la ville d'Yverdon à un centre de chirurgie ambulatoire, mais j'ai jamais entendu que les primes d'assurance baissent.

  • Céline le 09.10.2019 22:43 Report dénoncer ce commentaire

    ambulatoire plus cher ?

    Pour mon 2ème enfant j'ai accouché en ambulatoire et : surprise ! J'ai du payer la moitié ! pour mon 1er j'ai passé 3 jours et 100 % remboursée... Chercher l'erreur ?

  • Lautent le 09.10.2019 20:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça augmente les primes

    Car c'est ensuite en ambulatoire, et 100% sur les primes, sans participation du canton comme pour une hospitalisation