Genève

20 février 2018 18:45; Act: 21.02.2018 11:23 Print

Genève tient ses buvettes dans les parcs

par Lucie Fehlbaum - Dès le mois de mai, trois espaces verts de la Ville accueilleront des triporteurs proposant boissons et petite restauration.

storybild

Les buvettes à roulettes désaltéreront les Genevois dès le 1er mai. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

De la pataugeoire à la buvette, le pas est franchi. Cet été, trois lieux de restauration mobiles seront lancés dans les parcs, rive droite, de Trembley et Mon Repos, et rive gauche au parc Bertrand. L'offre, destinée notamment aux familles, essaimera à proximité des bassins pour bambins. «Il était temps que cela se fasse à Genève, à l'instar d'autres villes», se réjouit Guillaume Barazzone, conseiller administratif en charge de l’environnement urbain et de la sécurité (DEUS). Sous l'impulsion du magistrat un test avait été mené, deux ans durant, à Mon Repos. L'expérience s'est révélée commercialement viable.

Les buvettes prendront la forme de petits véhicules, type triporteurs. «Nous ne voulons pas de restaurant avec une terrasse, le but n'est pas de concurrencer les établissements qui existent parfois déjà.» De ce fait, boissons fraîches, alcools légers type bières, glaces et petite restauration seront les seuls produits vendus par ces kiosques ambulants. Pas de friteuse, pas de grill: rien qui ne sente mauvais, pollue ou propose une nourriture trop conséquente. La Ville installera des poubelles supplémentaires dans les parcs concernés.

Triporteurs et associations

Puro Gelato, en poste pendant la phase d'essai, a remporté le mandat pour Mon Repos. L'appel d'offre pour le parc Tremblay sera lancé mercredi. Un certificat de cafetier restaurateur est nécessaire. Les exploitants sont installés pour 5 ans, afin de rentrer dans leurs frais.

Du côté du parc Bertrand, la situation est un peu différente. «L'association Champel s'Eveille, très impliquée dans la vie de quartier, tenait déjà une buvette, il n'y avait pas de raison de chercher quelqu'un d'autre, souligne Guillaume Barazzone. Nous leur avons demandé d'allonger leurs horaires et ils ont joué le jeu.» Tous les exploitants ouvriront du 1er mai au 31 octobre 2018, et dès le 1er mars en 2019. Ils choisiront leurs horaires, mais seront tenus d'être présents minimum quatre jours par semaine.

A terme, le magistrat en charge du projet aimerait étendre l'offre à d'autres parcs. Les demandes seront étudiées au cas par cas.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • temps compté le 20.02.2018 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour les assocs

    mouais. Alors que ce service était assuré par des associations qui récoltait un peu d'argent, avec des prix hyper abordables, on les tuent en institutionnalisant des marchands ambulants qui vendront leur marchandise hors de prix pour s'en sortir financièrement.

  • jeanne azul le 20.02.2018 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ambiance

    des tripoteurs dans les parcs ? l'été va être chaud

  • robert le 21.02.2018 00:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    C'est une ecxcellente idée....des w-c seraient égallement les bien venu....

Les derniers commentaires

  • Cloé le 22.02.2018 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours assis sur son train arrière

    4 jours par semaine.C'est osé!Le strict minimum comme tout le reste dans notre bourgade.C'est un mieux mais ce n'est pas cela qui va réveiller notre belle au bois dormant prénommée Kalvingrad.

  • Severin Demierre le 21.02.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    On revient en arrière en imaginant être créatif... Nul! Même en Turquie, en France ou Italie cela existe depuis belle lurette et ils pensent à interdire ce genre de pratique bas de gamme. A quand le retour de la Suisse exemplaire, classe, qui se mérite?

    • Nathalie Francois le 22.02.2018 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Severin Demierre

      Politique de losers, c'est tout. A l'image de la Suisse romande. Si on avait pas nos concitoyens alémaniques, on serait déjà dans l'Europe, on serait submergés d'immigres, etc...

  • li le 21.02.2018 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    parc

    Et aussi des toilettes nous sommes le seul pays à ne pas avoir des toilettes dans les parcs et des lui public extérieur .

    • Avanchet le 23.02.2018 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @li

      Et si possible des toilettes surveillées et propres

  • La Vaudoise le 21.02.2018 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme dhabitude

    Ça va peut être sauver le grand théâtre Hahahahahah

    • Stef le 21.02.2018 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @La Vaudoise

      Ah bon et en quoi ? Le pire cest que vous avez été édité pour cet article, hé le grand professionnel qui décide déditer larticle tu connais au moins les closes du commentaire, arrête le journalisme cest pas ton avenir.

  • Mateo59 le 21.02.2018 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Smile

    Vous allez à Disneyland, NewYork ou St Petersboug pour une «  expérience » rentrer dans limage quon vous offre et garder un bon souvenir peut-être au côté dune personne que vous aimez.... ces triporteurs font partie du décor et participent à lambiance sympa..... et comme toute chose ça a un prix. Sinon arpentez les linéaires des supermarchés et mangez seul à votre table ..... cest aussi une option.