Egalité

11 février 2019 12:58; Act: 11.02.2019 13:09 Print

Genève veut lutter contre le sexisme

Le Conseil administratif de la Ville de Genève a adopté un plan d'action contre le sexisme et le harcèlement de rue.

storybild

La Ville de Genève veut se donner les moyens de lutter contre le sexisme et le harcèlement de rue.

Sur ce sujet
Une faute?

Un crédit de 193'000 francs sera demandé lors de la séance du Conseil municipal de Genève du 26 février, a indiqué lundi la Ville de Genève afin de lutter contre le sexisme et le harcèlement de rue. Le coût total de ce plan d'action pour les années 2019 à 2021 s'élève à 853'000 francs.

L'exécutif répond ainsi à une motion qui remonte à mars 2017. Ce texte intitulé «Harcèlement de rue, ça suffit» demandait au Conseil administratif de mettre en place des mesures pour lutter contre ce fléau. Après plusieurs mois de réflexion, un groupe de travail a défini un plan adopté par l'exécutif mercredi dernier.

Campagne de sensibilisation

Prévu sur une première phase de trois ans, ce plan replace la question du harcèlement de rue dans la continuité des violences faites aux femmes. Il rappelle notamment l'importance de s'interroger sur les racines de ces comportements.

Le plan s'articule autour de cinq axes d'actions prioritaires: la prévention et la sensibilisation, la formation des employés municipaux, l'aménagement de l'espace public, la récolte de données et le travail en réseau. Il passera par notamment par une campagne de sensibilisation du grand public et par la mise en place d'ateliers d'autodéfense pour les femmes.

(nxp/ats)