Suisse

13 décembre 2019 12:20; Act: 13.12.2019 13:03 Print

Grand Genève: la gestion de l'eau est lacunaire

La Cour des comptes estime que le cadre légal actuel est insuffisant pour garantir un approvisionnement continu et pérenne en eau potable de la population.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La gestion de l'eau potable dans la région genevoise manque de coordination. Ce constat figure dans un rapport de la Cour des comptes publié ce vendredi. L'organe de surveillance déplore une absence de planification directrice à l'échelle du canton, ainsi qu'à celle de l'agglomération.

La Cour des comptes reproche à chaque territoire de mener sa propre réflexion séparément. Elle estime cependant que dans le contexte géographique genevois, une région élargie à cheval sur deux pays, la gestion coordonnée de l'eau potable entre tous les acteurs concernés est nécessaire.

Divers outils de pilotage existent aujourd'hui au niveau cantonal, comme, par exemple, le plan directeur technique pour assurer la distribution de l'eau potable ou les schémas de protection des eaux. Les collectivités françaises limitrophes sont également dotées d'outils de gestion intercommunaux.

Insuffisant

À l'échelon du Grand Genève, il existe bien des accords transfrontaliers visant à favoriser l'alimentation en eau potable. Mais, selon la Cour des comptes, ce cadre est insuffisant pour garantir un approvisionnement continu et pérenne en eau potable de la population.

La Cour des comptes a émis plusieurs recommandations qui visent notamment à renforcer la coordination au niveau de la région, à mieux asseoir la politique de protection des ressources naturelles souterraines et à étudier l'opportunité d'une tarification incitative aux économies d'eau, afin de préserver les ressources.

(nxp/ats)