Colère à Genève

06 février 2012 14:00; Act: 07.02.2012 07:02 Print

Grève de la faim contre les citernes

Débarrassé de tout mandat politique, l’ancien président du Conseil municipal de Vernier (GE), Stéphane Valente, entamera un jeûne illimité dès le 15 février prochain.

Sur ce sujet
Une faute?

«Toutes les études menées à grands frais autour des citernes d’hydrocarbures de Blandonnet le démontrent clairement. Ces installations établies en plein milieu d’une zone urbaine présentent des risques énormes.» Le constat de Stéphane Valente est sans appel. Alors conseiller municipal de Vernier, l’homme a tout fait politiquement pour que ces citernes disparaissent du paysage. Sans succès. «Les services de l’Etat jugent les risques acceptables, ajoute-t-il. On se souvient que le Japon évaluait comme «quasi impossible» l’éventualité d’une catastrophe nucléaire».

De fait, le 30 janvier dernier, il a démissionné du délibératif communal, «pour redevenir simple citoyen et avoir les coudées franches». Concrètement, Stéphane Valente a ainsi décidé d’entamer, dès le mercredi 15 février prochain, une grève de la faim. Et ce «afin d’attirer votre attention sur la situation parfaitement inacceptable de l’exploitation du site «Petrostock», a-t-il écrit vendredi dans une lettre ouverte adressée au Conseil d’Etat et au Grand Conseil.

Ce père de trois filles se refuse à laisser vivre ses enfants près d’une «bombe qui pourrait sans problème être déplacée loin des habitations et de l’aéroport». Pour l’ancien élu, «d’autres installations existent où les centres de stockage ne sont pas utilisés à 100% de leur capacité».

(dti)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Evita le 07.02.2012 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    OUI ok

    et déplacer l'aéroport aussi SVP, car il y a trop de pollution !

  • m1m1 le 07.02.2012 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    A bon entendeur

    Je ne voterai pas pr déplacer ces installations car il y a déjà des dizaines d'années qu'elles sont là. c'est les promoteurs qui sont venus construire ces immeubles tout près, il fallait y penser avant..

  • R2D2 le 07.02.2012 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    A bon entendeur

    Monsieur Valente, fallait pas venir habiter à Vernier si vous avez peur pour votre vie et celles de vos filles. Les citernes étaient là avant vous. Et à l'époque de leur installation, c'était la rase campagne.....

Les derniers commentaires

  • m1m1 le 07.02.2012 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    A bon entendeur

    Je ne voterai pas pr déplacer ces installations car il y a déjà des dizaines d'années qu'elles sont là. c'est les promoteurs qui sont venus construire ces immeubles tout près, il fallait y penser avant..

  • madeleine piquerez le 07.02.2012 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    citerne hors de geneve svp

    bonjour Monsieur, J'habite geneve depuis 60 ans les citernes a l'époque ne dérrangeaient personnes dans les années 50. Mais aujourdhui avec toutes les constructions autour, je suis d'avis qu'elles ont plus leurs places a cet endroit.On dirait que l'on attend qu'il y ai un incident grave pour les déplacer...bravo Monsieur.

  • R2D2 le 07.02.2012 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    A bon entendeur

    Monsieur Valente, fallait pas venir habiter à Vernier si vous avez peur pour votre vie et celles de vos filles. Les citernes étaient là avant vous. Et à l'époque de leur installation, c'était la rase campagne.....

  • Evita le 07.02.2012 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    OUI ok

    et déplacer l'aéroport aussi SVP, car il y a trop de pollution !

  • Bricoltrain le 07.02.2012 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Seras-ce suffisant ?

    Est-ce la bonne voie que la grève de la faim ? Je ne le pense pas, ce dossier comporte bien trop d'enjeux et M. Valente risque de s'abîmer la santé, cela en vaut-il la peine ? Ce dossier mérite qu'on s'y attelle, d'une manière cohérente, pragmatique et visionnaire, ça n'a pas été le cas jusqu'à maintenant mais il faut agir. Vraiment dommage que nos édiles aient repoussés ce dossier jusqu'à ce jour mais une législature ne permettrait pas de régler l'affaire et risquer de ne pas être réélu est un risque que peu acceptent de courir. Il faut donc l'empoigner d'une manière plus large.