Genève

28 août 2019 21:18; Act: 29.08.2019 02:57 Print

Gros convoi sécurisé pour détruire un acide explosif

par Léonard Boissonnas - La police a dû paralyser plusieurs axes, de Champel à Bernex, pour se débarrasser d'un produit dangereux, mercredi soir. Une opération spectaculaire menée avec succès.

storybild

La circulation a été interrompue, le temps que le convoi passe, comme ici, le long de la plaine de Plainpalais. (Photo: leo/20min)

Une faute?

D'importants moyens ont été déployés après la découverte de 100 grammes d'acide picrique au Centre médical universitaire (CMU), situé à l'avenue de Champel, mercredi. La police cantonale a été avisée vers 17h, indique Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole des forces de l'ordre genevoises. Ce produit, retrouvé dans un lieu destiné aux déchets, était cristallin, une forme sous laquelle il peut être explosif. Les démineurs du groupe Nedex ont été appelés pour prendre en charge cette substance et la détruire dans une gravière, à Bernex.

Pour son transport, cette matière potentiellement dangereuse a été placée dans un cylindre sécurisé, installé sur une remorque. Selon la police, il n'y avait aucun danger pour la population. Toutefois, elle a sécurisé le parcours du convoi spécial, escorté par des motos. Celui-ci devait partir à 21h du CMU et emprunter ce trajet: rue Lombard, boulevard des Philosophes, boulevard Henri-Dunant, route des Acacias, route du Grand-Lancy jusqu'à la croisée de Confignon, puis la route de Chancy jusqu'à la gravière, située à la route d'Aire-la-Ville. Les automobilistes étaient appelés à éviter ces axes, puisqu'ils ne pouvaient y accéder avant le passage de ce cortège un peu spécial et très rare.

Une distance de sécurité de 7 mètres

La fin de l'opération était prévue à 22h. Toutefois, cette dernière a pris plus de temps que prévu. Le convoi a en effet été aperçu vers 22h10, au rond-point de Plainpalais, en bas du boulevard des Philosophes. Il était constitué de voitures et motos de police à l'avant, du véhicule blindé du Nedex et de sa fameuse remorque, suivis par des camions de pompiers, véhicules sanitaires et policiers. Une quinzaine d'engins roulant quasi au pas. Aux piétons ou usagers de la route, les agents dépêchés sur place informaient qu'une distance de sécurité «de 7 mètres» devait être observée. Une fois la file passée, le trafic motorisé reprenait dans chaque artère.

Vers 23h30, les forces de l'ordre ont annoncé que les manoeuvres étaient terminées, le produit ayant été «neutralisé en toute sécurité». Outre la police cantonale, l'opération a été menée avec le Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève (SIS) et la police municipale, chargée notamment de bloquer les carrefours, précise Sylvain Guillaume-Gentil.