Genève

26 août 2019 20:52; Act: 27.08.2019 14:08 Print

«Hercule, mon cheval, était vraiment chaud»

par Lucie Fehlbaum - La Parfumerie a organisé jeudi dernier un championnat de hobby-horsing, simulation de jumping équestre.

Josiette, favorite absolue de la soirée.Vidéo: Association La Parfumerie
Une faute?

Impossible d'apercevoir la ligne d'arrivée. La foule, dense, est amassée pour admirer le parcours de la favorite de la soirée. Rapide, précise, Josiette vole au-dessus des obstacles et son cheval rose lui obéit au doigt et à l'oeil. Un temps canon, aucune pénalité et une détente impressionnante; les autres concurrents avaient du souci à se faire. Après une finale éprouvante pour les cavaliers comme pour les chevaux, l'artiste du saut d'obstacles a été sacrée championne genevoise de hobby-horsing.

La Parfumerie, théâtre transformé en bar et en boîte de nuit pour la pause estivale, a mis le paquet pour créer une ambiance équestre le temps de la compétition, jeudi soir. Une trentaine de participants, bombes sur la tête, ont défilé pour gagner le titre. Certes, ce sport venu de Finlande, qui consiste à sauter de petites haies en chevauchant un stick de bois couronné d'une tête de cheval en peluche, peut sembler ridicule. Mais comme le dit Jérémie Verlooven, membre de l'Association de la Parfumerie et gérant du Grand-Café, «je suis toujours très sérieux quand il s'agit d'organiser des événements stupides. Mon collègue Jérémie a construit tous les sauts lui-même, il a bossé comme un dingue. Le parcours dispose d'une douzaine d'obstacles différents. Nous prévoyons qu'il dure entre 1 minute pour les plus lents et 50 secondes pour les plus rapides.» Parmi les participants, des jeunes et des moins jeunes sont venus pour rire, ou pour donner d'eux-même et «offrir une super performance. Un animateur commente la course, mais c'est une épreuve participative, souligne Jérémie Verlooven. Le public peut se manifester pour faire partie du jury.»

Hercule, fidèle compagnon

Josiette, fonçant à travers les haies en moins de 20 secondes, a pulvérisé le temps prévu par les organisateurs. Idem pour Guépard, son challenger arrivé sur le tard. «La victoire m'a été volée, confie-t-il. Le jury a été corrompu. J'ai perdu une seconde en touchant une barre alors que je faisais le show et on m'a attribué le deuxième rang. Je dénonce le pouvoir en place.» Le jeune homme s'est tout de même vu offrir toutes ses consommations de la soirée. Josiette, elle, a gagné son cheval. Auréolée de gloire, l'athlète est restée humble. «Hercule, mon cheval, était vraiment chaud. Je travaille avec lui depuis trois mois. Je n'ai pas dormi ces derniers jours avant la compétition et il a été un super compagnon.»

La performance de Guépard

Bouquet final

Hormis quelques chutes dans une petite piscine, placée entre deux obstacles, la soirée s'est déroulée sans encombre. La Parfumerie, qui a animé l'été avec ses Twisters géants, batailles de polochons et courses de tricycles, s'apprête à se muer à nouveau en théâtre. Mais clôturera la saison par un festival de l'étrange, du 27 au 31 août. «C'est le bouquet final, l'apothéose, se réjouit Jérémie Verlooven. On retrouvera toute l'ambiance des activités. Des collectifs ont concocté des jeux, comme dans les fêtes foraines, des concerts, des performances. Il y aura même un train fantôme.»