Genève

01 décembre 2014 09:25; Act: 01.12.2014 11:23 Print

Il doit payer 850 fr. pour la crotte de son chien

par Jérôme Faas - Son staffordshire a fait ses besoins dans un parc du centre-ville. Il reçoit une très lourde amende. Normal, selon les autorités.

storybild

L'animal a souillé cet automne une pelouse du parc Geisendorf, dans le centre de Genève. (Photo: Lecteur reporter)

Une faute?

«En tant que Français, c’est presque un salaire mensuel!» Yannick, de Ville-la-Grand (F), n’en revient pas. Fin septembre, il promenait le chien de sa copine dans le parc de Geisendorf, au centre de Genève. Des agents municipaux ont surpris la bête en train de déféquer sur le gazon. Le jeune n’avait pas de sachet sous la main. Son amie genevoise et lui viennent de recevoir la facture: 850fr.

La crotte elle-même coûte 400fr. à Yannick, plus 200fr. d’émoluments. Un défaut de médaille s’ajoutant à la déjection, sa compagne a reçu une autre amende de 150fr., lestée d’émoluments de 100fr. «Vu la gravité des infractions, c’est très cher», s’étrangle Yannick, qui digère particulièrement mal les doubles émoluments.

Il joue par ailleurs de malchance. En 2014, les agents de la Ville n’ont sanctionné que dix personnes pour cause de caca canin. Tout a néanmoins été effectué dans les règles. La commune dénonce, puis le Service cantonal des contraventions exécute. La crotte, «d’après le barème issu des directives du Ministère public», est taxée de 400 à 600fr., «en fonction des antécédents», explique la police. Quant aux doubles émoluments, «il y en a deux fois parce qu’il y a deux infractions. Et, depuis septembre 2013, leur montant est corrélé à celui de l’amende.»