France

09 juillet 2018 19:37; Act: 10.07.2018 10:22 Print

Il fonce en quad au milieu d'une course cycliste

par Maria Pineiro - L'Etape du Tour, compétition amateur de vélo sur les traces des professionnels, a été perturbée par l'irruption d'un engin motorisé.

storybild

Quelque 13'000 cyclistes ont participé à l'édition 2018 de l'Etape du Tour. (Photo: DR)

Une faute?

La fête de la petite reine, qui s'est tenue dimanche entre Annecy (F) et le Grand-Bornand, aurait pu tourner au drame. Alors que près de 13'000 amateurs s'étaient élancés sur le parcours qui sera emprunté par les cyclistes professionnels le 16 juillet, un individu pilotant un quad a surgi à vive allure sur la route pourtant fermée.

Refusant de se plier aux injonctions des forces de l'ordre et des organisateurs, il a été pris en chasse par les gendarmes aux alentours de 15h. Une course poursuite s'est engagée, d'autant plus difficile qu'il a fallu éviter de mettre les participants en danger. L'opération a duré une trentaine de minutes. Le conducteur du quad a été interpellé au Grand-Bornand après avoir heurté une moto de la gendarmerie. Ce faisant, il a bousculé une barrière qui a blessé gravement un cycliste.

Pas de mouvement de panique

«Il faisait semblant de zigzaguer à travers les coureurs ; visiblement heureux de se repaître des hurlements des familles massées derrière les barrières», a témoigné la correspondante du «Dauphiné libéré» dans les colonnes du journal. «Les témoins entendus ont été très choqués», a confirmé la procureure de la République du Tribunal de grand instance d'Annecy. Dans le même temps, elle a écarté la thèse d'un possible attentat. «Selon les premiers éléments de l'enquête, il n'y a pas de revendications, a précisé Véronique Denizot. Le conducteur, présumé innocent, aurait slalomé entre les cyclistes, sans foncer sur la foule amassée autour du parcours et à l'arrivée.»

Lundi, dans le village de montagne haut-savoyard, l'incident était commenté. La kiosquière a raconté que beaucoup de monde s'était pressé dès le matin afin de s'informer via la presse locale. «Une cliente m'a dit avoir assisté à la poursuite. Elle a eu très peur, car cela s'est passé soudainement. Elle ne comprenait pas pourquoi l'homme n'avait pas été interpellé plus tôt», illustre-t-elle. Une autre commerçante, sur place dimanche, indique avoir assisté à la course-poursuite, mais affirme qu'il n'«y a pas eu de mouvement de panique».

Le conducteur du quad a été mis en garde à vue dimanche pour une durée de 24h. Celle-ci a été prolongée lundi. Une enquête a été ouverte auprès du Tribunal de grande instance d'Annecy. Il s'agit d'interroger les témoins, ainsi que les gendarmes et les organisateurs. «Nous procédons également à une expertise psychiatrique», a détaillé la magistrate qui se refuse pour l'heure à communiquer plus avant.

Sur les traces des professionnels

L'Etape du Tour est une course cycliste amateur qui se tient chaque été sur un des parcours de montagne de l'édition en cours. Dimanche, les coureurs ont relié Annecy au Grand-Bornand via le plateau des Glières et la Clusaz. Ils ont effectué 169 km pour un dénivelé positif de 4017m. Les premiers ont bouclé la course en unpeu plus de 5 heures. Il en a fallu 13 aux plus lents.