Genève

20 janvier 2020 21:54; Act: 20.01.2020 22:15 Print

Ils avaient braqué la Coop pour financer leurs soirées

par Léonard Boissonnas - Cinq jeunes sont jugés pour leur implication à divers degrés dans des braquages, dont celui de la Coop des Palettes, à Lancy, en 2016.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«J’avais besoin d’argent pour sortir, paraître et m’amuser. À l’époque, je me la pétais grave. Je regrette.» Le prévenu principal, aujourd’hui âgé de 25 ans, a expliqué lundi devant le Tribunal criminel de Genève les raisons qui l’ont poussé à commettre deux braquages à main armée en 2016 avec un coaccusé.

Le premier, en février à la Coop des Palettes, à Lancy, s’était soldé par quatre coups de feu. Une employée avait été grièvement blessée au pied gauche, un client avait été touché par ricochet au pied droit. Un butin de 5300 francs avait été emporté.

S’il a fait feu, c’était «pour faire peur, à aucun moment pour blesser quiconque», a assuré le jeune homme, qui dit ne pas avoir réalisé à ce moment-là qu’il y avait des victimes: «J’ai visé le sol pour ne blesser personne.» S’il a utilisé une vraie arme, c’était «parce que c’était la seule sous la main».

Pour menacer le personnel de son deuxième braquage, dans une station-service (lire encadré), il avait cette fois choisi une arme factice «vu les dégâts à la Coop».

«La violence n'était pas prévue»

Son complice à ces deux occasions, désormais âgé de 24 ans, a reconnu être l’auteur de deux autres braquages commis avec une arme factice. L’un s’était fini en bagarre avec un client et son arrestation. «Je voulais voler, la violence n’était pas prévue», a-t-il précisé. Il dit avoir agi pour prouver aux autres qu’il était aussi capable de ramener de l’argent: «Ce que j’ai fait est honteux.» Le procès se poursuit.