Genève

06 mars 2017 07:20; Act: 06.03.2017 07:24 Print

Ils réclament des bus pour rentrer de soirée les jeudis

par Marine Guillain - Des jeunes se battent pour rendre la vie nocturne plus attractive. Ils souhaitent enrichir le réseau des Noctambus.

storybild

Les Noctambus lanceront leur propre application dici la fin du mois. (Photo: MaG)

Sur ce sujet
Une faute?

«Les horaires ne correspondent plus toujours aux moments de sortie», déplore Sylvain Leutwyler, coprésident du Collectif nocturne. Depuis le 1er janvier 2016 et la nouvelle loi sur la restauration et le divertissement (LRDBHD), les bars peuvent ouvrir jusqu'à 2h vendredi matin. Or, comme dans les autres cantons, les Noctambus ne circulent que les nuits des vendredis et samedis.

«Nous voudrions vraiment étendre l'offre au «jeudredi», qui séduit toujours plus les gens, poursuit l'étudiant. Le manque d'offres peut les décourager à sortir, d'autant que certaines communes sont trop peu desservies.» Il relève aussi que les bus de nuit sont peu visibles sur l’app des TPG, qui mettent en œuvre ce service. Et les itinéraires et heures de passage ne sont pas toujours clairs: «Dommage, pour un service bon marché et qui permet à ceux qui ont bu de l'alcool de rentrer tranquilles.»

Paramètres à prendre en compte

Pour créer une nouvelle ligne ou un nouvel horaire, «il faut calculer le nombre de kilomètres pour déterminer les coûts, faire un devis, des demandes d'autorisation, trouver le financement et un exploitant», explique Sékou Cissé, directeur adjoint de l'association Noctambus.

A titre d'exemple, la ligne NC, qui avait été lancée fin 2014 pour faire la tournée des boîtes, coûte 56'000 francs par an. Elle a transporté 11'854 noctambules en 2016, un succès, car c'est presque le double par rapport à 2014 et à l'ancien tracé. La fréquentation sur tout le réseau est en hausse constante, avec 786'785 passagers en 2016. Actuellement, 26 lignes desservent 45 communes genevoises et 28 communes vaudoises et françaises

Les week-ends dans les autres cantons

A Lausanne, neuf bus pyjama partent du Flon. Ils desservent 40 communes, avec généralement un 1er départ entre 1h et 2h et un second départ entre 2h et 4h. A Fribourg, cinq lignes roulent jusqu'à 2h30. Il en existe quatre à Neuchâtel, avec certaines destinations seulement sur demande. Neuf cars postaux assurent des trajets nocturnes en Valais. Le Jura compte treize lignes de bus. Des courses spéciales auront lieu pour le Mardi gras. Mis à part cette exception, tous ces bus de nuit circulent uniquement le week-end.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cyril Vrkik le 06.03.2017 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boulot

    Perso, je ne peut pas rentrer à ces heures sur semaine. La raison est simple, je suis apprentis et je commence à 7 h. du matin.

  • Nicole le 06.03.2017 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fer

    A 16 ans ils ont rien à faire dehors le soir

  • Robert le 06.03.2017 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pitoyable

    Il n'y a vraiment que les étudiants qui n'ont rien d'autre à foutre les Jeudis soirs pour faire la fête quand la majorité de la population travaille toute la semaine. Et en plus ça voudrait des facilités ? Mdr !

Les derniers commentaires

  • Elodie LL le 08.03.2017 00:51 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis entièrement d'accord

    Vu la difficulté de l'emploi, beaucoup de personnes n'ont pas la chance d'effectuer des horaires de fonctionnaire, finissent le travail tard et aimeraient eux aussi en milieu de semaine avoir la possibilité d'avoir une soirée tardive. Pensez justement à tout les restaurateurs qui vous serviront lors de votre week end. Le taxi (ou Uber) est évidemment une option mais cela implique un coût supplémentaire que bien du monde à déjà du mal à s'octroyer pour une petite soirée. Pour ce qui est de rentrer à pied.. les femmes,loin d'être des flemmardes, nous pensons avant tout à notre sécurité!

  • pipo92 le 07.03.2017 00:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alcool au volant ?

    Ça nous incite à prendre la voiture ivre... donc argent pour l'état. Aucune prévention, juste bon à coller et encaissé ! Genève Genève....

  • UberisezVous le 06.03.2017 21:59 Report dénoncer ce commentaire

    Uber est là

    Uber mes chéris....demandez à vos parents de s' y inscrire, une tierce personne peut payer le trajet pour autrui. Renseignez-vous.

  • Jean Marre le 06.03.2017 18:17 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je veux:

    Duplex avec vue sur le lac pour 1000 chf 1 bus qui m'attend devant chez moi et memmène ou je souhaites une ville sans bouchon chanter et avoir les oiseaux qui viennent à moi Et le top du top des conseillers qui respectent le vote du peuple mais ce dernier c'est du rêve...

  • Vive le jeudredi le 06.03.2017 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas égal

    Pas de problème pour créer des lignes de bus TPG jusqu'à perpet en France, par contre pour les étudiants (ou pas) genevois, pas question de leur permettre de rentrer sain et sauf sur Genève pour des questions d'argent. Perso je préfère que mes impôts paient leur retour en bus plutôt qu'un avocat d'office après avoir tué sur la route en rentrant bourré.