Genève

23 décembre 2011 16:52; Act: 23.12.2011 17:18 Print

Ils se rebiffent contre le nouveau réseau TPG

L’association des usagers des TPG réclame, entre autres, que lignes de tramway disparues soient rétablies. En vue d’améliorer la situation, la régie publique autonome met en place une série de mesures.

Sur ce sujet
Une faute?

Si vous vous plaignez depuis quelques jours du nouveau réseau des Transports publics genevois (TPG) qui a été mis en service le 11 décembre dernier, voilà une association qui risque fort de vous intéresser : celle des usagers des TPG et des transports publics. Selon «La Tribune de Genève», elle vient d’être créée et elle espère rendre compte de la grogne de ceux qui ne sont pas satisfaits par les récents changements opérés.

Le comité est constitué de représentants de l’Association de défense et de détente de tous les retraités et futurs retraités (AVIVO), de politiques et des représentants des spécialistes des transports.

Faire marche arrière

Dans un premier temps, l’association demande que les lignes de tramway disparues (13, 16, 17 et 18) soient rétablies et que les voitures soient interdites à la place Bel-Air et à la rue du Rhône. Autre chose : faire passer le tram sur le pont du Mont-Blanc.

Dans un second temps, elle invite le Conseil administratif à agir. Une motion urgente sera déposée début janvier au Conseil municipal de la Ville de Genève et une pétition, lancée vendredi, sera déposée au Grand Conseil.

Les TPG opèrent certains changements

Les TPG font leur mea culpa : ils reconnaissent que la qualité de service offerte lors des premiers jours d’exploitation du réseau n’a pas été à la mesure des attentes des clients. Ils espèrent améliorer rapidement la situation avec des mesures ciblées, comme par exemple un meilleur positionnement de certains arrêts ou encore une meilleure régulation des feux de signalisation.


(fkh)