Genève

05 décembre 2018 17:39; Act: 03.01.2019 15:53 Print

Unis pour sauver l'âme de leur bistrot

par Maria Pineiro - Une association de barmen et de clients s'est créée pour racheter le Cabinet, bar et lieu culturel alternatif de la Jonction.

storybild

Le Cabinet est un bar emblématique des nuits de la Jonction. (Photo: Xavier Ripolles)

Une faute?

«Le Cabinet» est à vendre. L'exploitant du bistrot emblématique du boulevard Saint-Georges à la Jonction veut remettre son établissement depuis septembre. Un crève-coeur pour ses employés de longue date, mais également pour un certain nombre d'habitués des lieux qui ont décidé de le reprendre.

La dizaine de membres de la toute jeune association du Nouveau Cabinet, fondée fin novembre, craint qu'une fois changé de mains, malgré les assurances, le lieu ne s'aligne sur ce qui se fait ailleurs. Leur souhait: préserver l'âme de ce bar et de son sous-sol, «La Grotte».

Un lieu ouvert à tous

«Le Cabinet est accessible à toutes les bourses, il accueille un public diversifié et une offre culturelle qui ne se limite pas à un style, ce qui est peu fréquent en ville», a souligné Roderic, client régulier et membre de l'association, mercredi. «A Genève, il y a beaucoup d'offres, mais peu de diversité», a renchéri Daniel employé de longue date.

Mais le temps presse pour l'association: «Il nous faut 100'000 francs d'ici début janvier, a détaillé Laura, autre habituée des lieux. Cette somme nous permettra de nous tourner vers des fondations ou des banques afin de réunir les fonds nécessaires au rachat du fonds de commerce et du stock.»

Le délai est motivé par la volonté de l'exploitant de vendre rapidement, mais aussi parce que d'autres acteurs sont intéressés. Après discussions, l'actuel gérant a accepté de laisser quelques semaines à l'association afin qu'elle puisse s'organiser. «Mais nous ne pouvons pas exiger de lui qu'il reste en attente durant des mois», a admis Laura.

Appel à toutes les bonnes volontés

Pour parvenir à ses fins dans les temps, l'association peut déjà s'appuyer sur un apport financier initial de ses membres. Plusieurs soirées de soutien vont également être organisées dès ce samedi afin de faire connaître le projet. Le Nouveau Cabinet espère que les usagers vont se mobiliser pour sauver le bistrot sous sa forme actuelle via des dons, des prêts ou encore du crowdfunding.

Une fois les fonds réunis, il faudra encore convaincre le propriétaire de l'immeuble de leur faire confiance en leur transférant le bail. Si le projet aboutit, les employés seront salariés, comme aujourd'hui, mais sans patron. La gestion sera horizontale et collective. «Le Cabinet n'est pas une mine d'or, mais il est économiquement viable», relève l'association qui espère faire perdurer le lieu durant de longues années encore.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lola le 05.12.2018 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Joli!

    Bel élan! Bravo j espère que cela va marcher!

  • marcValais le 05.12.2018 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jouable

    C est jouable 200 clients à FR. 500.- Par exemple. Moi je le ferais pour un endroit où l on se sent bien. Comme encouragement on pourrait imaginer une soirée par année ou un apéro par mois ...

  • Lily le 06.12.2018 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paie ta tournée!

    Maintenant que je lis cet article, je me demande bien où vont les 2CHF de plus par première consommation les soirs de week ends. Ils nous les «facturent» (guillemets car pas de récépissé) en se justifiant qu'il s'agit en gros des frais pour le DJ qui est en bas... même si on ne se rend pas dans cette salle...

Les derniers commentaires

  • Lily le 06.12.2018 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Paie ta tournée!

    Maintenant que je lis cet article, je me demande bien où vont les 2CHF de plus par première consommation les soirs de week ends. Ils nous les «facturent» (guillemets car pas de récépissé) en se justifiant qu'il s'agit en gros des frais pour le DJ qui est en bas... même si on ne se rend pas dans cette salle...

    • Roderic le 06.12.2018 21:49 Report dénoncer ce commentaire

      paie ton artiste

      En fait c'est simple: ces 2CHF permettent de rétribuer modestement les artistes, DJ mais aussi musiciens live, qui jouent dans la grotte.

  • marcValais le 05.12.2018 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jouable

    C est jouable 200 clients à FR. 500.- Par exemple. Moi je le ferais pour un endroit où l on se sent bien. Comme encouragement on pourrait imaginer une soirée par année ou un apéro par mois ...

  • Lola le 05.12.2018 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Joli!

    Bel élan! Bravo j espère que cela va marcher!

    • Marie/rozes le 05.12.2018 21:22 Report dénoncer ce commentaire

      et sinon

      Quelles sont leurs compétences pour non pas servir au bar mais gérer un tel établissement? quels sont leurs fonds à disposition? pourquoi une association dans un cas de reprise commerciale, d'autres repreneurs avec cette fois de réelles compétences ?