Genève

10 juillet 2018 06:52; Act: 10.07.2018 12:05 Print

Immeuble à rats: ils sont désormais dans le salon

par David Ramseyer - Les rats qui infestaient les couloirs d'un vieux locatif des Pâquis ont maintenant gagné les appartements, au désespoir des habitants. La régie s'active pour assainir les lieux.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a deux semaines, une nuit, j'ai entendu un petit bruit. Puis j'ai vu deux rats sortir de sous le canapé où je dors habituellement et filer à travers le salon», frémit Julia*. L'immeuble dans lequel elle réside, au 29bis, rue de Berne, dans le quartier des Pâquis, est envahi par les rongeurs depuis des mois. Ils se promènent régulièrement de la cave aux couloirs dans les étages, notamment attirés par les poubelles entreposées... dans le hall d'entrée («20minutes» du 13 mars 2018). Mais depuis quelque temps, les petites bêtes visitent carrément les appartements de ce bâtiment décrépit datant de 1919.

Appétit féroce

Une voisine, à un étage inférieur, en a aperçu dans sa chambre. Chez Julia, ils sont entrés par un trou, dans les toilettes. La quinquagénaire constate les dégâts: «Ils ont rongé les fils électriques, mordu dans un de mes tubes de crème, j'ai retrouvé des excréments dans mon riz. D'ailleurs, j'ai tout jeté, je ne garde plus de nourriture chez moi, à part au frigo.» A bout, son fils a déménagé chez sa copine. «Je dors désormais avec ma fille. On a vérifié: il n'y a pas de trou dans sa chambre.»

Prévenue, la régie Bernard Nicod, qui a repris le bâtiment il y a peu, a mandaté une entreprise de dératisation. «On nous a donné des pièges, souligne Julia. On a attrapé deux gros rats, un dans les WC et un autre dans la cuisine.»

Après la mort récente de l'ancien propriétaire, les lieux ont changé de mains. Rachetés par une caisse de pension, ils ont été confiés au groupe Bernard Nicod. «En trois mois, on a fait plus que l'ancien propriétaire en cinq ans, assure son gérant technique, Jean-Jacques Grangerat. L'immeuble était dans un état catastrophique et le sous-sol insalubre.» D'importants travaux, pour plus de 100'000 fr. selon la régie, sont en cours.

Assainissement général

Vidées, les caves ont été assainies et de nouvelles cloisons sont en train d'être montées. L'installation d'un local à poubelles, fermé, devrait être achevée au sous-sol d'ici la fin de semaine. La cour intérieure va être nettoyée. «On a attrapé des dizaines de rats depuis le début des travaux.» Cependant, certains animaux proviennent des immeubles adjacents, eux aussi vétustes, préviennent les régisseurs. Face à pareille invasion, les locataires peuvent aussi faire valoir leurs droits et notamment exiger une baisse de loyer, en fonction de la durée et de l'intensité du problème.

Le chantier prévoit enfin la mise en place d'une nouvelle chaufferie et de radiateurs dans les appartements, ainsi que la rénovation de tous les sanitaires. A en croire les régisseurs, le cauchemar des habitants du 29bis rue de Berne devrait cependant bientôt s'achever. La fin des travaux – et avec eux la présence de rats dans l'immeuble – est prévue pour la fin juillet.

* Prénom fictif