Carouge (GE)

13 décembre 2011 11:20; Act: 13.12.2011 11:50 Print

Indemnités pour anciens maires devant le peuple

Le MCG ne voulait pas que les conseillers administratifs non-réélus bénéficient de «parachute doré». Son référendum a été validé mardi.

storybild

Sandro Pistis, député et conseiller municipal MCG, a vu son référendum aboutir et validé. (Photo: dr)

Une faute?

«Cela prouve bien que nous sommes à l’écoute des citoyens!» Sandro Pistis, député MCG et conseiller municipal carougeois, est soulagé. Le référendum que son parti a lancé pour empêcher les autorités de la cité sarde de verser des indemnités à deux conseillers administratifs non-réélus a non seulement abouti, mais il a été validé par la Chancellerie.

Quelque 1340 signatures étaient nécessaires, le MCG en a récolté 1700 en 20 jours. Le service des votations en a contrôlé 1510 et 1346 ont été déclarées valables.

Le délibératif carougeois avait en effet décidé, en octobre dernier, d’accorder une prime de départ de 73100 francs aux deux PLR Marc Nobs et Jean-Pierre Aebi. Cette décision avait fait bondir les élus du MCG et ceux de l’Alliance de Gauche.

«Nous avons été largement soutenu contre les parachutes dorés de la caste carougeoise, s’est réjoui Sandro Pistis. Les Carougeois voteront pour ou contre cette indemnité indécente et qui ne doit pas être la règle pour des candidats non réélus».

La date de la votation n’est pas encore programmée. Elle devrait toutefois intervenir avant l’été prochain.

(dti)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fabien le 13.12.2011 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Que des riches au pouvoir

    En supprimant cette prime il n'y aura plus d'élus salariés, ils n'oseront plus se présenter par peur d'une non-réélection et de se retrouver au chômage

  • Pifpaf le 13.12.2011 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Indemnités conseillers administratifs

    Bravo MCG. Lorsque l'on décide de faire de la politique, on sait pertinemment que le mandat est éphémère (vox populi vox dei). La demande des non réélus n'était donc pas justifiée.

  • Fred le 13.12.2011 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois d'accord avec le MCG

    Si les gens font de la politique juste pour bénéficier de parachutes dorés alors il vaut mieux qu'ils n'en fassent pas.

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 15.12.2011 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    Même pas re-élus !

    A l'heure ou l'on tire à boulets rouges sur les industriels, on s'étonne de ces "indemnités" accordées à des politicards qui n'ont même pas été re-élus !. Cela ressemble fortement à une prime à l'incompétence que rien ne justifie. Si l'on faisait un audit dans toutes les autres administrations, gageons que quelques millions de nos impôts pourraient être économisés. Un pur scandale !

  • Fred le 13.12.2011 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois d'accord avec le MCG

    Si les gens font de la politique juste pour bénéficier de parachutes dorés alors il vaut mieux qu'ils n'en fassent pas.

  • Fabien le 13.12.2011 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Que des riches au pouvoir

    En supprimant cette prime il n'y aura plus d'élus salariés, ils n'oseront plus se présenter par peur d'une non-réélection et de se retrouver au chômage

    • Didier le 14.12.2011 16:35 Report dénoncer ce commentaire

      PRL des pauvres?

      alors qu'ils ne se présentent pas, le poste de politicien est d'aider sa communauté pas de s'enrichir... bon, à la base...

    • Y a bon pognon le 14.12.2011 23:07 Report dénoncer ce commentaire

      Aider sa communauté ?

      Ils aident justement leur petite communauté de riches ultralibéraux privilégiés en leur offrant des parachutes dorés. Charité bien ordonnée commence par soi-même, tout particulièrement au parti libéral-radical.

  • Ahlala le 13.12.2011 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Idée

    Bon point pour le MCG, surtout que les membres PLR sont rarement dans le besoin. Mais, cela me donne une idée : imaginons un employé qui, pour remplir son mandat après son élection dans un conseil quelconque, doit abandonner son poste de travail. S'il n'est pas réélu à la session suivante, une indemnité peut lui être versée pour réintégration professionnelle p. ex. Cela doit dépendre de son revenu évidemment. Mais, cela peut encourager les citoyens lambda à prendre part en politique peut être.

  • Pifpaf le 13.12.2011 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Indemnités conseillers administratifs

    Bravo MCG. Lorsque l'on décide de faire de la politique, on sait pertinemment que le mandat est éphémère (vox populi vox dei). La demande des non réélus n'était donc pas justifiée.

    • Pristavni le 13.12.2011 15:50 Report dénoncer ce commentaire

      Calme

      Faut pas exagérer non plus, indemnité n'est pas un mot tabou non plus, elle peut être justifiée aussi ! Oui c'est ce que vous dites en fin de phrase mais le début est douteux, suggérez-vous que la politique est une affaire de moyens privés ?