Genève

03 mars 2015 14:45; Act: 04.03.2015 17:16 Print

L'Autre Salon prend la voiture à contre-pied

par David Ramseyer - La manifestation se veut une alternative décalée au salon de l'auto. Au programme: défilé, course de lenteur et match de foot dans la rue. Cette 7e édition mettra l'accent sur les piétons.

storybild

L'Autre Salon avait présenté par le passé une machine à laver plus vert, pour évoquer la voiture écologique. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Une faute?

«'Faut que ça roule, disait un slogan du conseiller d'Etat en charge des transports Luc Barthassat. Nous on dit: 'faut que ça marche!» Marcel Mühlestein, co-coordinateur de l'Autre Salon s'amuse de sa formule. Mais il se veut nettement plus sérieux lorsqu'il affirme que l'événement n'est pas un raout anti-salon de l'auto: «On veut surtout mettre en avant d'autres moyens de transports que la voiture».

Les pieds dans tous leurs états

Du 5 au 15 mars, le piéton sera roi, notamment aux Pâquis. Il fera l'objet d'une table ronde qui présentera une étude sur la création d'«autoroutes à piétons», des axes urbains privilégiés pour les marcheurs comme il en existe à Lausanne notamment. Pour se préparer à une éventuelle grande migration piétonne, il faut s'équiper. Tout est prévu par les organisateurs. Le jour d'ouverture de cette édition 2015, il y aura aux Bains des Pâquis une exposition de chaussures. Mais pas sûr que les modèles improbables qui y seront présentés fassent réellement le bonheur de l’aficionado du «walking».

Les piétons, il en sera aussi question avec cette fois un ballon dans les pieds. Comme l'Autre Salon se veut ludique, un tournoi de football aura lieu dans la rue, aux Grottes, grâce à la Confédération. Plus précisément grâce à l'article 50 alinéa 2 de l'Ordonnance sur la circulation routière qui stipule qu'il est «permis d'utiliser les aires de circulation destinées aux piétons (...) pour pratiquer des activités, notamment des jeux...» La compétition mettra aux prise six associations. «Le président de la FIFA Sepp Blatter ne viendra pas, on est très déçu», rigole Yannick Chevallier, responsable de l'évènement. Mais cette «super revanche du mondial brésilien» voit grand: les matches seront retransmis en direct, dans une fan-zone, avec des commentateurs dont l'humour devrait prendre le pas sur la science footballistique à proprement dit.

Bike Queens en tête de peloton

Mobilité douce oblige, le vélo aura aussi la part belle durant la manifestation. La traditionnelle course de lenteur remet la compresse. Et nouveauté cette année: la parade «La vie en rose», dont le peloton sera emmené par des Bike Queens, au guidon de petites reines qu'on annonce très «stylées». L'occasion, plus sérieusement, de débattre du rapport entre la femme et le vélo dans l'espace public, sous l'angle de la sécurité et de l'émancipation, soulignent les organisateurs.

L'Autre Salon multipliera aussi les rencontres avec des amoureux du vélo: aventuriers, membres d'ONG et scientifiques. Enfin, il présentera l'initiative fédérale de Pro Vélo Suisse, qui sera lancée le 5 mars. Ce texte vise à inscrire dans la constitution fédérale l'encouragement à la construction et à l'aménagement de pistes cyclables. Car si aujourd'hui la mobilité douce a fait d'importants progrès, selon ses partisans «on planifie beaucoup, mais on réalise assez peu.»