Genève

29 novembre 2019 12:27; Act: 29.11.2019 15:32 Print

L'Eglise protestante bénira les unions homosexuelles

par David Ramseyer - En attendant une possible légalisation du mariage pour tous, l'Eglise réformée ancre dans ses pratiques la reconnaissance des couples gay.

storybild

La pasteure Carolina Costa a béni symboliquement deux femmes, lors de la Geneva Pride, l'été dernier. (Photo: David Nicolas Parel)

Sur ce sujet
Une faute?

«J'en ai pleuré de joie», avoue la pasteure Carolina Costa. Après des années de débat, la décision - quasi unanime - est tombée ce jeudi soir: l'Eglise protestante de Genève (EPG) bénira désormais les unions homosexuelles; pour autant, évidemment, que les couples concernés soient déjà unis civilement.

La portée de cette disposition, qui entre immédiatement en vigueur, est en réalité plus large. Si la Suisse devait accepter le principe d'un mariage reconnu juridiquement pour tous, l'EPG suivra automatiquement le mouvement. La Fédération nationale des Eglises protestantes s'est d'ailleurs déjà prononcée en faveur de l'ouverture du mariage civil aux personnes de même sexe.

Bénir l'amour

Contrairement à la pratique dans le canton de Vaud, par exemple, où les bénédictions sont adaptées aux couples gay, la liturgie à Genève sera la même que pour les unions dites traditionnelles. «Il s'agit de bénir un amour et un projet de vie à deux, quels que soient l'orientation affective et sexuelle, le genre ou encore l'origine des membres du couple», appuie Carolina Costa.

La décision du Consistoire a été prise dans la sérénité, précise ce dernier. Certes, il subsiste quelques réticences, reconnait Adrian Stiefel, cofondateur il y a quelques années de l'antenne LGBTI de l'Eglise réformée genevoise. «Mais la reconnaissance et l'accueil des personnes homosexuelles sont aujourd'hui ancrés dans la réalité du terrain.»