Genève

21 décembre 2016 07:00; Act: 21.12.2016 07:17 Print

L’UDC vire une élue puis lui facture son exclusion

par Jérôme Faas - La députée siège dorénavant comme indépendante. Son ex-parti veut récupérer le manque à gagner.

storybild

Christina Meissner est la vice-présidente du Grand Conseil genevois. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«C’est comme être licenciée par son patron, et devoir en sus lui payer des indemnités!», s’exclame la députée Christina Meissner, virée de l’UDC en juin (lire ci-dessous). La voilà qui doit payer 10 000 fr. à son ex-formation «pour le manque à gagner subi du fait de m’avoir exclue». Un accord scellé en conciliation entérine ce montant. Vu que l’UDC lui réclamait bien plus (40 000 fr. selon elle, 20 000 fr. selon le parti), elle a préféré baster et s’éviter des années de procédure. Elle se dit néanmoins «choquée».

Marc Fuhrmann, président du parti agrarien, regrette cette issue car il dit beaucoup respecter Christina Meissner, mais la trouve logique. «Nous n’avons jamais voulu la licencier, nous étions prêts à oublier son infidélité, mais elle a préféré la voie dure, s’excluant elle-même.» Il aurait préféré qu’elle quitte alors le Grand Conseil et soit remplacée, «car là, le groupe perd une députée compétente». Il est amputé d’un élu et des revenus qu’il génère: un tiers de ses jetons de présence (ratio propre à l’UDC) et 7000 fr. par an.

La réaction du parti agrarien divise. Ana Roch, présidente du MCG qui a perdu trois élus persistant à siéger (dont Eric Stauffer), approuve. «Ils devraient verser un dédommagement, c’est une affaire de bonne foi. Mais aucun ne le fait et on a très peu de moyens de pression.» Bertrand Buchs, chef d’un PDC qui a vu filer Philippe Morel, se refuse à demander un centime, par principe. Et de juger que «réclamer de l’argent à quelqu’un que l’on a exclu est signe soit d’avarice, soit de bêtise».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Kasimir Roustine le 21.12.2016 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    régime totalitaire

    C'est normal. Comme en Chine. On facture l'exécution d'un condamné à ses proches. Pas de petit profit.

  • kimdekim le 21.12.2016 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la politique pour les cons

    le parti des moutons noir n'as pas toujours les mains propres même avec ces propres sujets ....

  • Laurent le 21.12.2016 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Régner pour régner

    et en oublier qu'on est au service de la population qui vote... Belle démonstration !

Les derniers commentaires

  • Ex Militante Féministe le 22.12.2016 06:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'autres femmes payeront ce comportement égoïste

    Il y a des règles de discipline à respecter dans tous partis, si le groupe a prévu de pousser un autre candidat, elle doit impérativement refuser ou après interruption de séance, consulter le groupe et obtenir l'aval. C'est un comportement de trahison, elle sert son ego et piétine l'intérêt du parti, elle se met elle- même hors parti. Il est juste qu'elle rembourse les frais de campagnes précédentes , sans compter les torts . Voilà pkoi, les femmes ont de la peine en politique... on s'en méfie, elles peuvent être imprévisible. On ose pas parler du dégât d'image face au parti. Je suis en colère

  • Albert le 21.12.2016 23:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et le respect de la loi ?

    et la loi ? un élu ne peut pas être obligé de voter ce que décide son parti ou sous le pression . Même si il a été élu grâce à un parti il reste totalement libre . Si il quitte le parti la loi ne l oblige pas à démissionner, alors cette façon de faire antidémocratique est révélatrice des intentions des partis qui les exigent.

  • David le 21.12.2016 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    repad

    Normal il faut payer le repas de fin d'année du comité directeur du parti.

  • serge juriens le 21.12.2016 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    ambition

    Un oiseau qui salit son nid est un sale oiseau ! L'ambition personnelle ne doit pas être supérieure aux idées du parti auquel on a volontairement adhéré. Donc si on veut bouffer à tous les râteliers ... on en subit les conséquences.

  • fab le 21.12.2016 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    futur

    L'UDC va gagner du terrain et voilà hop des articles en sa défaveur