Genève

24 octobre 2019 19:30; Act: 24.10.2019 19:41 Print

Militant antispéciste libéré après 11 mois de détention

par Lucie Fehlbaum - Matthias, comme le nomment ses camarades antispécistes, est sorti de prison au profit d'une assignation à domicile préconisée par le Tribunal Fédéral.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Matthias est enfin sorti ! Après 11 mois de tristesse, tu es enfin de retour parmi nous.» Les antispécistes romands sont soulagés. Leur camarade, détenu depuis le 29 novembre, est dehors. «Il porte depuis jeudi après-midi un bracelet électronique», confirme son avocat, Me Olivier Peter. Matthias ne peut pas entrer en contact avec les personnes citées dans la procédure.

La détention provisoire du militant a été prolongée quatre fois. En août, sur demande du procureur Adrian Holloway, le Ministère public la rallongeait de deux mois afin de terminer l'instruction et de renvoyer en jugement. Il indiquait alors que «cette prolongation se justifie en raison du risque de réitération important, notamment au vu des antécédents du prévenu».

Jeudi, Me Olivier Peter tenait à préciser que le Ministère public genevois «n'avait pas changé d'avis. Le Tribunal fédéral (TF) dit qu'on peut admettre le risque de récidive vu les éléments au dossier mais qu'aucune raison ne justifie qu'on ne l'assigne pas à domicile. Les autorités ont fait preuve d'acharnement judiciaire, implicitement confirmé par le TF.»

Matthias, soupçonné des caillassages de boucheries à Genève et Nyon, est accusé notamment de dommage à la propriété, de contrainte et d’empêchement d'accomplir un acte officiel dans le cadre d'un sitting dans un abattoir à Soleure. Son procès aura lieu le 6 novembre.