Affaire Maudet

17 février 2019 11:27; Act: 17.02.2019 12:57 Print

L'association de soutien n'a pas payé d'impôts

Malgré le transit de sommes importantes, l'institution n'a pas versé d'argent au fisc genevois. Les cotisations sociales ont également été oubliées.

storybild

L'association de soutien de Pierre Maudet est à nouveau sous le feu des projecteurs. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

L'association de soutien aux campagnes de Pierre Maudet, qui a œuvré de 2012 à 2018, n'a pas payé d'impôt alors qu'elle ne bénéficiait pas d'exonération. Les charges sociales de plusieurs collaborateurs actifs sur les campagnes n'auraient pas non plus été payées.

«Aucun impôt n'a été payé», ont indiqué à Keystone-ATS plusieurs sources convergentes proches du dossier, confirmant une information publiée par «Le Matin Dimanche». Selon les extraits de compte que le journal dominical a pu consulter, des centaines de milliers de francs ont pourtant transité par l'association.

Des dons venant d'individus ou d'entreprises, comme celles des deux amis de Pierre Maudet coprévenus avec lui dans l'affaire de son voyage à Abu Dhabi. Ces noms sont confirmés à Keystone-ATS par l'une des sources qui a eu accès aux comptes. Elle dit aussi que l'autre entité qui a soutenu M. Maudet, le Cercle Fazy-Favon, ne s'est pas non plus acquittée d'un impôt.

Une seconde source mentionne «un amateurisme crasse» et une vieille «tradition» de son parti qui aurait laissé penser à certains que ce type d'association pouvait être exonéré. Elle explique que les charges sociales pour des personnes qui ont été payées pendant des campagnes de Pierre Maudet n'ont pas non plus été versées.

«Exclue» pour l'action d'une personnalité

Citée par le Matin Dimanche, la porte-parole du Département des finances du Canton de Genève Tatiana Oddo Clerc explique que «si l'association a pour but le soutien de l'action politique d'une personnalité, l'exonération fiscale est exclue faute de cercle ouvert des bénéficiaires». Une évaluation que partagent des spécialistes de la fiscalité contactés par le journal.

Pierre Maudet s'est lui contenté de dire au journal dominical que la fiscalité de l'association est «en cours d'analyse, comme l'est en parallèle la situation du Cercle Fazy-Favon». De son côté, l'ex-président et trésorier de l'entité n'a pas répondu.

Le conseiller d'Etat est prévenu pour acceptation d'un avantage par la justice genevoise en lien avec son voyage à Abu Dhabi. Il s'est vu retirer le Département de la sécurité par ses collègues du Conseil d'Etat.


(ats)