«Indignez-vous!»

10 mars 2011 22:31; Act: 10.03.2011 22:50 Print

L’auteur sème un vent de polémique

La plume du phénomène littéraire 2010 s’exprimera sur le conflit israélo-arabe dimanche et mardi. Il n’a pas que des amis.

storybild

Stéphane Hessel a connu la déportation à Buchenwald. (Photo: AFP)

Une faute?

L’essai ne fait qu’une poignée de pages, mais il est devenu un phénomène d’édition colossal, depuis l’an dernier. Avec un million et demi d’exemplaires vendus, l’opuscule «Indignez-vous!» a propulsé son auteur, Stéphane Hessel, au niveau d’icône médiatique. Très engagé contre la politique israélienne vis-à-vis de la bande de Gaza, cet ancien résistant sera, dimanche et mardi, l’invité des collectifs Urgence Palestine de Genève et de Lausanne, lors de conférences sur la question.

«Il parlera aussi, sans doute, de son soutien aux actions de boycott de produits israéliens», explique Marie-Ange Christophel, militante vaudoise. Malgré le succès de son manifeste, l’auteur ne fait pas l’unanimité. Car, même s’il fut résistant, certains l’accusent d’une haine disproportionnée envers Israël: «Il n’y a pas d’analyse dans ce qu’il dit. Rien que de l’émotion», dénonce le vice-président du PLR, Pierre Weiss. Il critique aussi le soutien de l’auteur à des actions parfois défendues par des «extrémistes»: «Sa compassion pour certains se transforme en haine des autres.»

Animateur d’une récente soirée à laquelle participait Stéphane Hessel, le présentateur du «19:30» Darius Rochebin livre son impression: «Je ne m’exprime pas sur la situation au Proche-Orient. Il n’en était d’ailleurs pas question lors de l’événement. Mais j’ai été frappé par l’extraordinaire combativité de Hessel, compte tenu de ses 93 ans. Il a un goût de la polémique totalement assumé.»