Genève

01 octobre 2014 10:14; Act: 01.10.2014 10:19 Print

L'aventure éolienne aura coûté 80 millions aux SIG

Les déboires auxquels ont été confrontés les Services industriels de Genève dans l'énergie éolienne auront coûté cher à la régie semi-autonome.

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est évidemment beaucoup, mais cela ne doit pas se reproduire», a déclaré mercredi dans une interview à la «Tribune de Genève» le nouveau président du conseil d'administration des SIG Michel Balestra.

M. Balestra relativise néanmoins cette perte en la comparant au chiffre d'affaires de plus d'un milliard dégagé par les SIG et aux 200 millions que l'entreprise investit chaque année. «Les erreurs commises l'ont été dans des domaines périphériques par rapport aux activités pérennes des SIG qui, elles, se portent très bien».

Pour éviter à l'avenir les mauvaises surprises, les SIG vont se montrer beaucoup plus prudents. «Si un projet se présente, nous allons désormais prendre le temps d'étudier à fond ce qui nous est proposé, quitte à perdre une affaire ou un client», a déclaré lors de la même interview le directeur général des SIG Christian Brunier.

«Nous n'accepterons plus un nouveau projet s'il n'y a pas un 'business plan' et des objectifs clairement posés», a ajouté M. Balestra.

Les problèmes rencontrés par les SIG dans le domaine de l'énergie éolienne et dans d'autres secteurs ont conduit au lancement de «dix-huit audits». Selon M. Brunier, «des mesures correctives sont et seront prises». Les enquêtes administratives, quant à elles, sont terminées. Des sanctions pourraient tomber prochainement.

(ats)