Veyrier (GE)

12 juillet 2019 10:40; Act: 12.07.2019 10:52 Print

L'écopoint infernal exhale de nouveau ses miasmes

Chaque été, les poubelles placées près des fenêtres rendent la vie impossible aux voisins. La commune va agir.

storybild

L'écopoint est situé à deux mètres du bâtiment. (Photo: mpo)

Sur ce sujet
Une faute?

«Cauchemar olfactif», «odeur atroce qui brûle les yeux et la gorge», «puanteur de cadavre». Christine n’a pas de mots assez forts pour décrire les odeurs qui se dégagent de l’écopoint enterré littéralement à côté de chez elle et qui lui font passer des étés difficiles depuis sa construction en 2016.

Ces containers ont défrayé la chronique dès leur création: situés à 2 m des fenêtres, ils dégagent une forte odeur en été. Les habitants se sont plaints et la Ville de Veyrier a mis en place des mesures dès 2017. Ainsi, la fréquence de levée des déchets et des nettoyages a été augmentée. Les restaurateurs ont dû s’arranger avec des entreprises privées pour évacuer leurs restes. «Les nuisances ont été atténuées», assure Raymond Gavillet, conseiller administratif.

Mais cela n’a manifestement pas suffi. «Cette année, pendant la canicule, c’était intenable, confirme la coiffeuse installée en face. Il a fallu fermer les fenêtres.» Excédée, Christine a, elle, alerté toute la République par voie de mails. Elle a été entendue, puisque le Canton a interpellé Veyrier.

Raymond Gavillet se dit attentif au problème: «Les déchets vont être analysés afin d’identifier la source du problème. Dans l’immédiat, les fréquences seront à nouveau augmentées, les restaurateurs et les habitants à nouveau rendus attentifs à la problématique des restes alimentaires. On va mettre le paquet.»

(mpo)

Les commentaires les plus populaires

  • nic0 le 12.07.2019 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi...

    Encore une Genferei!!! Qui est la personne intelligente qui a eu l'idée de mettre les poubelles sous les fenêtres!?!? Aller, on va faire des études, payer des consultants pour s'apercevoir que la logique n'as plus rien de logique! Bravo aux autorités qui la sont vraiment au dessous de tout!

  • Ben le 12.07.2019 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incompétence...

    Mais à quoi pensez-vous les responsables communaux quand vous prenez des décisions pareilles!!!

  • Frank S le 12.07.2019 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    République bananière

    Peut-être faut-il graisser certaines mains pour que cela soit plus vite résolu?

Les derniers commentaires

  • Bernard Gorgerat le 18.07.2019 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quesaco

    Les miasmes ?

  • La Taupe le 15.07.2019 13:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Calimero

    ...et toujours pas de commentaire possible sur les politiques genevois...corrompus, qui dépensent les deniers publics en toute impunité! retraités à vie !!!

  • Yvon Toufau le 14.07.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boycottez ce container !

    Boudez TOUS cette foutu stupide fosse à ordures, ainsi elle ne puera plus du tout ! Tant d incompétence et de manque de bon sens des autorités est sidérant... ! « eco » ?? En quoi cela est écologique ???

  • Lulu La Glue le 14.07.2019 07:05 Report dénoncer ce commentaire

    Odeurs putrides et responsabilités

    Ces usagères et ces usagers qui jettent leurs déchets de cuisine dans les cuves pour ordures ménagères à Sous-Balme savent parfaitement, depuis 2016, que des jus des pourritures de leurs déchets, (qui sécoulent de leurs sacs écrasés par la masse des autres sacs), de la décomposition de ceux-ci (viande, poissons, crustacés, épluches de légumes, de fruits, nourriture tournée pour animaux etc.) émanent des gaz très irritants et nocifs. Toutes et tous savent les irritations, les agressions des bronches, des yeux, des cornées que cela provoque. Sans compter la prolifération de mouches lucila sericata. Toutes et tous sont au courant du tri et de lélimination particulière à réserver à ces déchets organiques. Toutes et tous savent quil y a, pas loin de lécopoint de Sous-Balme 3 containers « poubelle verte ». Pas loin ça fait à 150 m. celui de la salle communale, à 180 m. celui des Rasses et à 186 m. le container de Gottret. Continuer, malgré tout, malgré toutes les informations données et toutes les discussions, à mettre ses déchets putréfiables dans des cuves situées si proches des fenêtres de lieux de vie, cuves ayant juste à côté les bouches des prises dair de limmeuble locatif où nous vivons, cela démontre quoi ? Juste de la fainéantise ? Une volonté de nuire délibérée ? Une intention malveillante ? De légoïsme crasse ? Ces actes dincivilité volontaire relèvent de la seule et unique responsabilité de leurs auteurs. Qui nhésitent pas une seconde à pourrir, au propre comme au figuré, la vie des riverains en polluant les cuves et latmosphère, en mettant nos santés en danger. Il serait temps dapprendre à penser un peu plus loin que le bout de son nez ! Et puis, réfléchissez aussi que ces incivilités abruties ont un coût (le nettoyage des cuves, la vaporisation de produits pour tuer les mouches qui prolifèrent à cause de ces gens sans scrupules), très certainement bien élevé, pour la commune et donc pour chaque citoyenne et citoyen. Les deux cuves ont été lessivées vendredi matin, ce dimanche matin les mêmes odeurs putrides sont de retour !!!!

    • Marcel le 15.07.2019 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Yaka, comme d'hab

      Vous devez vivre dans un monde à la Disney pour croire que les gens vont faire preuve de "civisme" et marcher 200m juste pour éviter d'utiliser ces fameux containers. De plus, dans votre égocentrisme vous ne pensez pas aux personnes âgées, malades etc qui ont du mal à se déplacer. Si vous étiez pragmatique, vous recommanderiez de fermer purement et simplement ces containers.

  • Dédé PITÉ le 13.07.2019 22:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Élus malhonnêtes

    Comme à Jussy où la commune a planté une déchetterie sous les fenêtres d'un immeuble à Lullier ! Bonjour les odeurs l'été et en plus c'est les frontaliers qui, très tôt le matin, là remplissent !