Genève

19 novembre 2019 14:26; Act: 19.11.2019 17:15 Print

L'entretien des espaces verts est 100% biologique

Les insecticides, herbicides, fongicides et engrais chimiques sont désormais bannis des parcs et promenades de la Ville de Genève.

storybild

Les pelouses sont désormais plus naturelles et les prairies fleuries remplacent le gazon. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entretien des 330 hectares d'espaces verts municipaux est entièrement biologique. Cet objectif «zéro-phyto» a été atteint avec deux ans d'avance et à coûts constants, s'est réjoui mardi devant les médias le conseiller administratif Guillaume Barazzone, en charge de l'Environnement urbain. Près de 20% du territoire municipal est concerné par ce changement qui permet de réduire la pollution et les risques pour la santé, tout en améliorant la biodiversité.

Les équipes du Service des espaces verts (SEVE) ont entièrement repensé l'entretien pour remplacer progressivement les produits phytosanitaires par des techniques d'entretien douces, respectueuses de la faune et de la flore. Les insecticides ont été abandonnés en décembre 2017, les herbicides un an plus tard et, à présent, la Ville se passe des fongicides et engrais chimiques.

Roseraie en travaux

Conséquences: les coccinelles éliminent les pucerons, les pelouses sont plus naturelles, les prairies fleuries remplacent le gazon. La végétalisation des cimetières a transformé ces sites en lieux de ressourcement. «La population a changé de vision depuis quelques années. Elle tolère davantage les herbes entre les pavés», a relevé Jean-Gabriel Brunet, responsable de l'entretien au SEVE.

L'abandon des fongicides et des engrais va transformer l'horloge fleurie, qui connaît une forte densité de plantes. Le monument accueillera pour la première fois des plantes grasses l'été prochain. Et la roseraie du parc La Grange, dont le sol est très pollué par les engrais chimiques, va subir des travaux pour être composée uniquement de roses naturelles.

L'objectif «zéro-phyto» est une pièce du puzzle en faveur de la biodiversité dans les espaces verts de la Ville, a précisé M. Barazzone. Les cheminements en goudron de plusieurs parcs ont été remplacés par un revêtement argilo-calcaire qui favorise l'infiltration des eaux de pluie. Dans certains parcs, l'herbe est tondue par des moutons, et des nichoirs et ruches ont été introduits.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Laurent B le 19.11.2019 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Laisser la nature en paix

    C'est un bon début Maintenant laissez pousser l'herbe, arrêter vos souffleuses et laissez faire la nature

  • Dolph le 19.11.2019 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Humour du jour.

    A Genève au moins, dealers et soûlons pourront vivrent dans un environnement bio. C est super.

  • Circo Loco le 19.11.2019 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moins de rendement...

    ...pour le bio est une contre-vérité. Si on tient compte de tout ce que nécessite l'agriculture conventionnelle en énergie fossile (engrais, tracteur, énergie), non seulement les rendements sont plus faibles que ceux du bio, mais diminuent au fil des années par l'utilisation de plus d'intrants. Un rendement bien calculé n'est pas simplement la quantité qui sort d'un champ, mais le rapport entre la production et les facteurs de production nécessaires à cette production.

Les derniers commentaires

  • PenseeCollective le 21.11.2019 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    les vraies prioritEs

    Je m'en tappes des Verts, PLR, UDC et toute autre démagogie électorale. Mon vote ira au parti qui refusera de faire travailler les gens de ce pays jusqu'à 66 ou 67 ans. Ne touchez pas à notre age de la retraite ni à nos rentes, sinon on va vous donner la leçon de votre vie aux urnes......on verra après pour les fachos de l'écologie....

  • les affamés en colère le 21.11.2019 05:01 Report dénoncer ce commentaire

    "zéro-phyto"

    Tous les moutons étaient de sortie depuis le 19 novembre dans nos espaces verts 100% biologiques. Relisez-vous encore une fois.

  • Juge Dredd le 20.11.2019 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dictature écolo

    Et si on veut s'allonger dans le gazon, on fera comment avec des herbes hautes de 1 mètre? C'est n'importe quoi. Ils ont fait ça dans certains quartiers. Les gens regrettent. C'est de la place perdu. Les enfants ne joue et plus dans l'herbe. Au milieu de plante et de mauvaises herbes de 1 mètres c'est difficile. Plus de de barbecue, plus rien. Bref c'est grave... la dictature écolo va nous faire beaucoup de tort....

    • Baloo Laloo le 20.11.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

      Juge bourreau du Bon sens

      Toujours autant polémique le ptit juge, l'article parle de prairie pas de forêt....

  • boycottPDC le 20.11.2019 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a suivre...

    Espérons que le politicien PDC Barrazone ne se "trompe" pas à nouveau, pour régler la note des frais d'entretien écolos.

  • Dann le 20.11.2019 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question

    Verts.. moi ça me fait penser à de la moisissure. Pas vous Mme Mazzone ?