Arbitre agressé (GE)

12 septembre 2018 13:41; Act: 12.09.2018 14:33 Print

L'équipe du FC Tordoya exclue deux saisons

par Sport-Center / jef - L'association cantonale genevoise de football a sanctionné le club dans lequel jouaient les joueurs qui ont frappé un directeur de jeu dimanche.

storybild

L'équipe de 5e ligue du club hispanophone a été exclue du championnat genevois pour deux saisons. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Suite à l'incident de dimanche à Onex où un arbitre avait été violemment agressé par trois joueurs lors d'un match de cinquième ligue, l'association cantonale genevoise de football (ACGF) a réagi. L'équipe de 5e ligue du FC Tordoya a été exclue du championnat actuel ainsi que pour 2019-2020. Les trois individus qui s'en étaient pris au directeur de jeu sont par ailleurs suspendus à titre provisoire. «A l'issue de la procédure, ils feront l'objet d'une décision de suspension définitive de longue durée de la commission de contrôle et de discipline de l'association suisse de football», précise l'ACGF

Le comité central de l'ACGF «condamne avec vigueur l'agression dont a été victime un membre du corps arbitral» et «apporte son total soutien» à l'arbitre en cause en lui souhaitant de rapidement retrouver l'intégralité de ses moyens.

En revanche, l'ACGF regrette le mouvement de grève des arbitres lancé en début de semaine par l'Union genevoise des arbitres de football. Le comité central «ne considère pas qu'une suspension des championnats soit en l'état un moyen approprié», puisque la situation des clubs, joueurs et arbitres «n'aura pas changé» lundi matin, au lendemain des trois jours de grève annoncés.

L'ACGF a néanmoins décidé d'inviter les arbitres «à se déterminer librement s'ils veulent ou pas être sur le terrain le week-end prochain». «S'ils souhaitent se montrer solidaires et persistent à ne pas vouloir arbitrer, on leur demande juste de nous le signaler pour savoir quels matches on renvoie ou pas, explique le président Pascal Chobaz. Tout le monde n’est d'ailleurs pas favorable à la grève.»

Presque une nouvelle jurisprudence

C'est la seconde fois en quelques mois que l'ACGF décide d'exclure une équipe du championnat durant deux saisons. En juin, à la suite d'une bagarre générale, la deuxième équipe du FC Kosova, qui évoluait en 4e ligue, avait également écopé de cette sanction. Pascal Chobaz explique que ce type de peine demeure décidé «au cas par cas. Là, il y avait trois joueurs de Tordoya impliqués, donc on a sanctionné l'équipe. Si on a la conviction que c'est un élément isolé qui a agi, on ne va pas pénaliser l'ensemble. Si c'est plus collectif, en revanche, c'est vrai que l'exclusion de l'équipe fait un peu jurisprudence.»

Le FC Tordoya n'avait que deux équipes. Celle de 5e ligue, exclue. Et une évoluant en championnat de vétérans de plus de 40 ans, évoluant à sept joueurs contre sept. Autant dire que le club hispanophone est dorénavant quasiment en état de mort clinique.

«Mauvaise tension autour des terrains»

Si l'ACGF assure que «les agressions contre les arbitres ne sont - heureusement - pas monnaie courante», elle reconnaît qu'«il y a par contre très clairement beaucoup trop de matches où une mauvaise tension règne sur et autour des terrains, celle-ci pouvant être issue du comportement soit de certains joueurs, soit d'entraîneurs, de certains parents ou de "pseudo-supporters".»

En début de semaine, le Conseil d'Etat a demandé à l'ACGF un entretien afin de faire le point sur la situation.