Genève

11 septembre 2019 18:47; Act: 12.09.2019 06:44 Print

La Cité de la musique joue pour les passagers du train

Des dizaines de concertistes ont interprété des oeuvres classiques à la gare. Une opération pour présenter le futur centre de la musique de Genève.

Images: La Souris Verte
Sur ce sujet
Une faute?

Le hall principal de la gare Cornavin s'est transformé en scène de gala, le temps d'une journée. Ce mercredi, l'Ochestre de la Suisse romande (OSR) et la Haute école de musique de Genève (HEM) y ont donnée 19 concerts. Objectif: faire connaître la future Cité de la musique, où ils seront réunis dès 2024.

«Cette opération de sensibilisation vise à faire connaître cet important projet artistique, véritable campus musical, comparable au Rolex Learning Center à l'EPFL», a relevé Bruno Mégevand, président de la Fondation pour la Cité de la musique, interrogé par Keystone-ATS. Ces concerts marquent le début d'une série d'événements intitulés «la musique dans la cité».

Devant les passants de la gare, Olivier Hari, président du Conseil de fondation de l'OSR, a rappelé que le Victoria Hall est la seule grande salle genevoise pouvant accueillir de grands orchestres symphoniques. «La Cité de la musique offrira une salle de concert moderne», a-t-il souligné. Et d'espérer qu'elle fera de «Genève une capitale européenne voire mondiale de la musique».

Professionnels et étudiants

Le futur bâtiment qui verra le jour près de la place des Nations permettra également aux 515 étudiants et 150 professeurs et intervenants de la HEM d'être réunis dans un même lieu, a indiqué Béatrice Zawodnik, coordinatrice de l'enseignement à la HEM. L'école occupe actuellement des locaux vétustes et dispersés dans la ville. Elle ne dispose pas d'une salle de concert à elle.

La Cité de la musique constitue aussi une opportunité de partage et d'échanges entre l'OSR et la HEM. Elle réunira professionnels et étudiants, créera des espaces de rencontre et de partage avec le public. Egalement présents, le magistrat municipal en charge de la culture Sami Kanaan et son homologue cantonal Thierry Apothéloz ont partagé leur enthousiasme par rapport à ce projet.

Processus de concertation

Lauréat du concours international d'architecture, le projet du genevois Pierre-Alain Dupraz et lisboète Gonçalo Byrne présente deux volumes en verre et béton s'élançant vers les Alpes et le Jura. Le financement du bâtiment, entièrement par des fonds privés, n'est pas encore bouclé, a indiqué M. Mégevand. Devisé à 250 millions de francs, son coût doit encore être affiné.

La construction du bâtiment s'accompagnera de l'ouverture au public d'un parc boisé d'un hectare, aujourd'hui propriété des Nations unies. Le plan localisé de quartier est en cours d'élaboration. La question de l'aménagement du parc et des deux espaces publics d'entrée dans la Cité de la musique fait l'objet d'un processus de concertation piloté par l'Etat de Genève.

(ats/dra)