Genève

13 septembre 2018 07:56; Act: 13.09.2018 07:56 Print

La Ville dévoile son plan pour étendre les zones 30

par Léonard Boissonnas / jef - La Municipalité détaille son agenda pour freiner la vitesse dans les quartiers. Et elle nomme les grands axes touchés.

storybild

La Ville de Genève désire créer des zones 30 km/h dans chacun de ses quartiers. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un quartier par an jusqu’en 2022. C’est à ce rythme que la Ville de Genève a prévu de faire basculer la totalité de ses zones d’habitation en zone 30 km/h. Elle veut aussi tester la restriction de vitesse sur certaines grandes artères, ainsi que l’a révélé le dernier «Matin Dimanche». Ce projet est destiné à lutter contre le bruit routier et respecter les ordonnances fédérales en la matière. Hier, la Municipalité a précisé ses intentions, indiquant exactement où, quand et comment elle compte agir.

Concernant les zones 30, Nicolas Betty, chef du Service de l’aménagement, du génie civil et de la mobilité, précise que leur mise en oeuvre a débuté voici des années. Elle devrait s’achever dans quatre ans. «Certaines zones 30 viennent d’être réalisées (Délices), d’autres sont en travaux (Saint-Jean), en attente d’une autorisation de construire (Jonction) ou du vote du crédit (Liotard, Sécheron, Vermont), ou enfin à l’étude (Eaux-Vives, plateau de Champel).»

La Ville veut aussi tenter de limiter la vitesse à 30 km/h sur certains grands axes hors zone 30, là où un revêtement phonoabsorbant n’a pas assez étouffé le bruit. «Des démarches sont en cours avec le Canton, soit la Direction générale des transports (DGT) pour faire des tests prochainement sur le boulevard du Pont-d’Arve. Et des réflexions et discussions sont en cours avec la DGT pour faire des essais sur l’avenue du Mail, la rue de Lausanne, la rue Voltaire et la rue de Lyon.»