Genève

18 mars 2019 07:07; Act: 18.03.2019 07:07 Print

Première Gay Pride genevoise depuis huit ans

par Lucie Fehlbaum - Le 6 juillet se tiendra la Marche des fiertés des cantons latins. Elle aura lieu à Genève pour la première fois depuis 2011.

storybild

Plus de mille personnes avaient défilé dans les rues genevoises lors de la dernière Gay Pride organisée au bout du lac, le 2 juillet 2011. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Une faute?

«Nous voulons rendre hommage à celles et ceux qui sont descendus dans la rue à travers l'histoire. Leur montrer que nous sommes encore là, conscient-e-s qu'il reste du chemin à parcourir.» L’association Geneva Pride 2019 - Marche des Fiertés de Genève 2019, dont fait partie Ferdinando Miranda, coordinateur, prépare la prochaine Pride de Genève. Elle se déroulera le samedi 6 juillet, pour conclure une semaine d'événements. La dernière Pride du bout du lac remonte à 2011. La manifestation avait-elle disparu? Pas du tout. «Les cantons latins en organisent une chacun à tour de rôle. L’an passé la Marche s'est déroulée à Lugano.»

Le Manifeste

En marge de la manifestation du 6 juillet, l'association Geneva Pride 2019 publiera un Manifeste pour expliquer la nécessité d'organiser la Marche des fiertés, de nos jours et «même» dans un pays comme la Suisse. «Le Manifeste nous permettra de présenter nos revendications, afin d'éliminer toute forme de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, l’identité et expression de
genre.»

Pour l'heure, le parcours de la Marche n'est pas connu. Le Théâtre Pitoëff accueillera l’ouverture des festivités le samedi 29 juin, avec une soirée communautaire dédiée aux associations et mouvements LGBTIQ+ de Genève et d’ailleurs. Une campagne de financement participatif, portée par Marie-Thérèse Porchet, a été lancée pour contribuer aux frais d'organisation.

«Utilité publique»

Les organisateurs souhaitent aussi que l’État de Genève reconnaisse le défilé comme «un événement d’utilité publique» et qu'un ou plusieurs conseillers d'État se déplacent le 6 juillet pour marquer le soutien du gouvernement. Une motion avec les signatures de plusieurs partis a été déposée en ce sens au Grand Conseil. «Le Conseil administratif de la Ville de Genève a déjà confirmé son soutien et la pleine collaboration des services municipaux mobilisés dans l’organisation de la manifestation», se réjouit Ferdinando Miranda.

Acte de naissance des Prides

La prochaine Pride a déjà sa devise: «Make History», continuer à écrire l’histoire, en hommage aux émeutes de Stonewall, série de manifestations violentes qui a mobilisé la communauté LGBTIQ+ il y a 50 ans. «Cet événement est considéré comme l’acte de naissance du mouvement LGBTIQ+ contemporain, explique Ferdinando Miranda. Le Stonewall Inn était un bar de New York fréquenté par la communauté LGBTQI+. Un soir de juin 1969, la police a fait une descente dans cet établissement. Les trans, homos, travailleur-se-s du sexe et drag queen new-yorkais-e-s ont riposté contre les répressions policières dont ils et elles étaient la cible et des nuits de violentes altercations ont suivi.»

(lfe)