Mobilité à Genève

22 décembre 2011 07:00; Act: 21.12.2011 18:42 Print

La panne de feux de signalisation crée le chaos

Le système de régulation du trafic a subi un bug jeudi. Un problème qui a couronné une semaine noire sur les routes genevoises.

storybild

La panne n’a pas mis en danger la sécurité des usagers. (Photo: dr)

Une faute?

Depuis dix jours, circuler en ville ressemble à un véritable chemin de croix. Entre les intempéries et les nouveaux horaires des Transports publics genevois (TPG), les usagers de la route grincent des dents. Dans ce marasme, une panne informatique est venue en rajouter une couche, jeudi dernier. La centrale qui gère le fonctionnement des 500 feux de signalisation du canton a rencontré des ratés, perturbant fortement le trafic en soirée.

«On a connu une petite alerte, reconnaît Olivier Caumel, chef du service de gestion du trafic à la Direction Générale de la Mobilité (DGM). Après une intervention humaine, l’ordinateur a eu une réaction bizarre.» Les feux ont continué de fonctionner mais de manière totalement aléatoire. Pire: le système censé alerter les techniciens n’a pas marché. Plusieurs heures ont passé avant que la panne ne soit décelée. Son origine doit encore être déterminée, mais elle ne semble pas liée aux nouveau réseau TPG.

Ces derniers ont d’ailleurs pâti de ce couac. «Ça fait partie de ces facteurs qui nous ont plombé, confirme leur porte-parole Philippe Anhorn. Objectivement c’est sûr que ça roule mieux quand les feux sont bien réglés.» La DGM a renforcé ses contrôles depuis cet incident.

(tpi)