Affaire Ramadan

28 juin 2018 12:15; Act: 28.06.2018 12:20 Print

La plaignante suisse entendue par la justice

Plusieurs auditions ont été menées par le Ministère public genevois dans le cadre de la plainte pour viol déposée à Genève à l'encontre de Tariq Ramadan.

storybild

Tariq Ramadan est en détention en France depuis le mois de février. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

La Suissesse qui a porté plainte contre l'islamologue genevois le 13 avril dernier, a été auditionnée par la justice. Le quinquagénaire est accusé de séquestration, contrainte sexuelle et viol avec circonstance aggravante de la cruauté, indique la «Tribune de Genève».

Âgée d'une quarantaine d'années à l'époque des faits, c'est-à-dire le 28 octobre 2008, la victime présumée, de confession musulmane, dit avoir été invitée par Tariq Ramadan à discuter d'une conférence privée organisée au bout du lac. Elle a expliqué s'être rendue à un rendez-vous dans une salle de dîner d'un hôtel de la rive droite. Invoquant un prétexte, le prédicateur l'aurait attirée dans sa chambre puis l'aurait abusée sexuellement et violentée toute la nuit.

Plusieurs personnes ont été entendues dans le cadre de l'enquête qui débute. Tariq Ramadan nie les faits reprochés, même s'il a reconnu récemment avoir eu des relations extraconjugales, notamment avec une Suissesse, qui n'est pas la plaignante auditionnée. Si l'islamologue, actuellement détenu en France, devait être entendu par le Ministère public genevois, une commission rogatoire pourrait être lancée.

(leo)