Dealers d'humains

20 juin 2012 18:39; Act: 21.06.2012 09:42 Print

La police décrit les secrets de la mafia

par Thomas Piffaretti - Le réseau criminel démantelé mardi en France voisine livre ses secrets. Les victimes se murent dans le silence.

storybild

Le commissaire d'Annemasse, Philippe Guffon, réunit un maximum de preuves contre les cerveaux du réseau. (Photo: 20 Minutes)

Sur ce sujet
Une faute?

Exploitation de la mendicité d’autrui ou encore escroquerie en bande organisée. Les chefs d’accusation qui pèsent contre les dix personnes arrêtées lundi en France voisine sont lourds. Mardi, le commissaire d’Annemasse Philippe Guffon, a révélé que ces individus, à la tête de l’organisation, pouvaient envoyer quotidiennement jusqu’à 50 quémandeurs dans toute la Suisse romande. «Environ 80% d’entre eux restaient à Genève. Mais 10% partaient à Lausanne, Fribourg ou encore Aigle (VD). Le reste opérait en France», a précisé l’officier.

Quelque 110 000 euros ont été envoyés en Roumanie en 14 mois grâce à l’argent ponctionné par les caïds sur les gains récoltés par les mendiants. Ces derniers accepteraient ce traitement afin de rembourser des dettes contractées au pays. Mais aucune des 30 personnes entendues n’a souhaité porter plainte. Elles ont été libérées. Les cerveaux restent en garde-à-vue.