Référendum en Turquie

17 avril 2017 13:00; Act: 19.04.2017 10:27 Print

Le «oui» surprenant des Turcs à Genève

En Suisse, une majorité de Turcs a voté contre la révision constitutionnelle qui renforce les pouvoirs du président Erdogan. Mais pas à Genève.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous savions que les Turcs de Suisse allaient voter contre le référendum», a déclaré à l'ats Celal Bayar, président de la Fédération des associations turques de Suisse romande (FATSR). Ce qui l'étonne beaucoup en revanche, c'est le oui sorti des urnes à Genève.

Selon les chiffres provisoires, la réforme de la Constitution voulue par le président turc Recep Tayyip Erdogan a été rejetée par près de 62% des voix en terres helvétiques. Elle a été refusée notamment par les votants turcs à Berne (70% de non) et Zurich (64%). A Genève, c'est le contraire: le oui à la réforme y recueille 55%, selon les chiffres provisoires.

«Nous ne comprenons pas», dit Celal Bayar, la communauté turque de Genève étant plutôt une élite, opposée à la réforme. Une explication pourrait être que consulat de Turquie à Genève chapeaute aussi la région frontalière: or les Turcs établis en France voisine, comme à Annemasse ou dans le Pays de Gex, ont eu tendance à voter en faveur de la réforme.

«Manipulations aux urnes»

Celal Bayar n'exclut pas non plus une manipulation des chiffres par l'agence de presse turque Anadolu, qui a parfois livré des données fantaisistes. Les chiffres définitifs devraient être annoncés dans onze à douze jours.

Le oui a la réforme ne changera pas grand-chose pour les Turcs de Suisse, selon le président de la FATSR. En Turquie en revanche, on peut s'attendre à des élections anticipées cet automne puis à deux référendums supplémentaires en 2018.

Et pas des moindres: les Turcs pourraient être appelés à se prononcer sur leur relation à l'Union européenne, en particulier s'ils veulent mettre un terme à la «mascarade» de l'adhésion. Le deuxième vote porterait ni plus ni moins sur la sortie du pays de l'OTAN.

Depuis quinze ans que le parti AKP du président est au pouvoir, Recep Tayyip Erdogan a toujours obtenu ce qu'il voulait, résume Celal Bayar.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Shyra le 17.04.2017 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ahurissant !

    Comment est-ce que les Turcs intégrés à l'étranger peuvent-ils voter positivement pour un futur "dictateur" qui en lieu et place de permettre à leur pays d'évoluer sereinement, ils vont permettre à une seule et unique personne de détenir les clés du pouvoir. ..., c'est inconscient ou de la bêtise !

  • André le 17.04.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est bien qui finit bien.

    Si nous partons du principe que l'émigration turque de ces vingt dernières années était liée à une certaine insécurité et à l'absence de développement dans ce pays, maintenant si les  partisans expatriés de M Erdogan sont cohérents dans leur démarche ils peuvent rentrer définitivement sans souci dans leur pays pour soutenir leur Chef d'État et participer a l'amélioration promise par ce dernier de la conjoncture locale. Tout est bien qui finit bien.

  • mais oui, c'est mathématique et logique le 17.04.2017 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    une guerre

    Ils ne partagent pas nos valeurs. Erdogan leur demande de se reproduire à vitesse grand V (5 gosses par femme, a-t-il dit)... Donc: plus que quelques années avant la guerre civile...

Les derniers commentaires

  • Nic0lasin le 18.04.2017 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle réflexion

    Il serait intéressant d'avoir une vrai opinion d'un pro Erdogan... Des fois il est plus simple de se laisser faire que de réfléchir, espérons que l'avenir ne soit pas trop sombre pour la liberté

  • PIerre Valjean le 18.04.2017 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    DémoDict

    Coluche a dit un jour : Si voter changerais quelque chose, cela ferait longtemps que sa serais interdit ! ABE

  • Marmaris le 18.04.2017 10:30 Report dénoncer ce commentaire

    MARMARA olive oil

    Tous les Turcs que je connais et qui ont réussi vote UDC pour les doubles nationaux, pas les Kurdes trop a gôche !!!

  • Jhallucine le 18.04.2017 00:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allo?

    Est-ce qu'un turc ayant voté "oui" peut m'expliquer pourquoi il renonce volontairement à ses liberté et pourquoi il confie à un seul homme les trois pouvoirs (exécutif, judiciaire et législatif) ? On a lutté 500 ans en europe pour se sortir du moyen âge et les turcs y retournent en un week-end. J'ai besoin qu'on m'explique ce qui se passent dans leur tête.

  • Jean Paul le 17.04.2017 23:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'oubliez pas...

    Ce sont les mêmes qui se sont pris à la Nati à Istanbul...