CEVA

21 septembre 2018 10:11; Act: 21.09.2018 17:11 Print

Genève et la France enfin liés par le rail!

La nouvelle liaison ferroviaire franco-suisse a franchi une nouvelle étape vendredi avec la jonction des lignes des deux pays.

Jesus Garcia, soudeur, et Robert Cramer, ancien conseiller d'Etat genevois, font part de leur émotion après la cérémonie de jonction des rails entre la France et la Suisse.
Sur ce sujet
Une faute?

Amorcé au printemps 2011, le chantier de liaison ferroviaire entre Genève et Annemasse (dans l'est de la France) a franchi une étape vendredi avec la jonction symbolique des rails des réseaux suisses et français, près de deux ans après celle des tunnels creusés des deux côtés de la frontière.

Baptisée CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), du nom des gares qu'elle reliera, cette double voie ferrée de 16 kilomètres - dont 14 en Suisse - a été créée pour faciliter les déplacements quotidiens des frontaliers entre le canton de Genève et la France. Ceux-ci s'effectuent actuellement à plus de 80% par le réseau routier, aujourd'hui saturé.

Dès décembre 2019, date de sa mise en service, le réseau accueillera le Léman Express, une nouvelle offre ferroviaire de six lignes qui permettra de connecter entre elles 45 gares situées dans un rayon de 60 kilomètres autour de Genève.

Côté suisse, la naissance de cette nouvelle ligne a nécessité la création de cinq nouvelles stations dans le canton de Genève, où huit communes sont concernées par son tracé.

La liaison de 2 kilomètres située côté français depuis Annemasse a été presque entièrement enterrée pour «garder intacte la qualité des paysages traversés et limiter les nuisances auprès des riverains», précise-t-on du côté des partenaires du projet, parmi lesquels figure la SNCF, l'opérateur du rail français.

De nombreux aménagements, notamment d'accessibilité, ont aussi été réalisés en Haute-Savoie sur les voies existantes et dans les gares desservant Annemasse.

Quant à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, autre partenaire français, elle a commandé 17 rames Régiolis d'Alstom pour le futur réseau, déboursant 220 millions d'euros. Au total, la réalisation de la ligne a coûté 335,2 millions d'euros à la France et 1,567 milliard de francs suisses de l'autre côté de la frontière.

(nxp/mpo/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TC le 21.09.2018 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La racine du mal.

    L aspirateur à frontalier ce n est PAS le CEVA mais le PLR. Ne vous trompez pas de cible !!

  • Duvent le 21.09.2018 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'espère me tromper !

    Genève relié à la grève SNCF. Dommage d'avoir dépensé autant d'argent pour avoir une grève tous les mois.

  • Alfred le 21.09.2018 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suite

    Et maintenant ont est réellement dans la M

Les derniers commentaires

  • Mer le 24.09.2018 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceva...

    Super...

  • qwertz le 24.09.2018 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    leman express... ou pas..

    lâcher notre leman !!! appeler ce truc Genève express, mais pas leman!! les genevois savent par trouver le leman... la ligne reste dans leur "grand geneve" et ne fait pas la côte lemanique..

  • Avanchet le 23.09.2018 03:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention !

    Ça sent la guerre civile entre Genevois et frontaliers pour bientôt, la police aura beaucoup à faire.

  • Steph le 22.09.2018 20:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça râle pour rien !

    Vous êtes mignons de râler autant car la plupart des personnes habitant en France et travaillant à Genève sont des Suisses :) et le Genevois ne sera jamais content, Genève change et nous avons la chance davoir le choix du moyen de transport que lon veut utiliser, il suffit juste de choisir le bon ! Au lieu de râler sur les frontaliers contentez vous de ce que vous avez ! Vos propos sont carrément racistes ! PS : je suis Suisse, jhabite à Genève et je nai pas de souci à travailler avec des Frontaliers :)

    • Blair le 27.09.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      Vive les frontaliers

      Bravo Madame

    • Griny le 17.10.2018 07:25 Report dénoncer ce commentaire

      Travailler avec des français...

      Il n'y a qu'une genevoise qui bosse à la Française moins j'en fou mieux je me porte pour parler comme ça

  • Y en a pas comme nous le 22.09.2018 14:41 Report dénoncer ce commentaire

    Miss

    Mer de! J'ai vote CONTRE!

    • dora le 27.09.2018 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      dans ton posterieur

      Cest trop tard hahahahahahahahaha