Genève

04 décembre 2019 12:19; Act: 05.12.2019 14:57 Print

Le Conseil d'Etat maintient son moratoire sur la 5G

Le gouvernement genevois a décidé d'attendre la prise de position du Conseil fédéral avant d'autoriser de nouvelles antennes.

storybild

Les installations de nouvelles antennes 5G restent gelées à Genève. (Photo: Keystone/Soeren Stache)

Sur ce sujet
Une faute?

L'installation par les opérateurs de téléphonie de nouvelles antennes 5G attendra. Le Département du territoire a indiqué ce mercredi avoir décidé de prolonger le moratoire à ce sujet. Cette mesure de précaution avait été prise par lui-même en avril. Le collège l'avait confirmée en octobre. Il avait indiqué attendre, pour prendre position, le rapport sur les besoins et les risques liés à l'évolution de la téléphonie, en cours d'élaboration à l'Office fédéral de l'environnement.

Le fameux document est tombé le 28 novembre, mais il ne contient ni conclusion, ni recommandation: ses auteurs ne sont pas parvenus à dégager de position commune. Par conséquent, le gouvernement a choisi de jouer la montre. Il attend pour se prononcer la prise de position de Berne, attendue début 2020. Il est prévu que le Conseil fédéral se détermine à ce moment-là sur le rapport d'experts et édicte des directives en la matière, explique Pauline de Salis, la porte-parole du Département du territoire.

Pour l'heure, Genève a gelé la délivrance de toutes les autorisations relatives à l'installation de nouvelles antennes. L'adaptation du matériel déjà existant à la technologie de la 5G demeure en revanche possible.

Mardi, le Conseil d'Etat de Neuchâtel a pour sa part décidé de serrer la vis et de soumettre à la délivrance d'un permis de construire toutes les nouvelles adaptations, même mineures, d'antennes de téléphonie mobile à la 5G.

(jef)