Frontaliers à Genève

10 février 2011 20:55; Act: 10.02.2011 21:17 Print

Le MCG essuie un échec

Le MCG voulait inscrire dans la Constitution l'obligation pour un député ou un conseiller d'Etat de résider sur le territoire du canton.

storybild

Le député MCG Eric Stauffer est l'un des auteurs du projet de loi. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand Conseil genevois a balayé jeudi une proposition du MCG qui voulait inscrire dans la Constitution l'obligation pour un député ou un conseiller d'Etat de résider sur le territoire du canton.

Les élus pourront ainsi continuer à habiter à l'étranger, notamment en France voisine.

Un Genevois habitant sur le canton de Vaud n'est pas éligible à Genève alors qu'un frontalier est lui éligible, a relevé le député MCG Eric Stauffer, l'un des auteurs du projet de loi. Il a dénoncé une situation discriminatoire à l'encontre des Genevois établis dans d'autres cantons.

Par souci de transparence, le Conseil d'Etat avait proposé à la lumière des débats en commission d'ajouter l'exigence d'annoncer le lieu de domicile des candidats dans la Feuille d'avis officielle. Cette mesure a satisfait tous les députés, sauf les représentants du MCG et quelques UDC. Au final, l'entrée en matière sur ce projet de loi a été refusée par 62 voix contre 22.

(ats)